Microsoft souhaite les 20 ans de Linux en souhaitant un bon anniversaire à son concurrent, avec lequel il souhaite désormais faire la paix.

Pour fêter ses 20 ans, la Fondation Linux a organisé un concours de vidéos dont le grand gagnant sera désigné par Linus Torvalds lui-même. A cette occasion, Microsoft a soumis sa propre contribution, classée dans la catégorie « just for fun », qui sonne comme un mea culpa du géant de Redmond.

Dans cette vidéo créée par sa filiale allemande, Microsoft reconnaît en effet avoir fermé les rideaux devant Linux, qui selon la firme de Bill Gates a tout de même été le premier à jeter la pierre (c’est un peu la version Linux vs Microsoft de l’affrontement entre Han Solo et Greedo). La firme fait ensuite allusion à ses fameux « Halloween Documents« , cette série de documents confidentiels révélés en 1998, dans lesquels Linux et plus largement l’open-source étaient dépeints comme une menace. Microsoft y reconnaissait ce qu’il niait publiquement – que les produits open-source pouvaient rivaliser avec ses propres productions, et avançait des pistes stratégiques pour combattre Linux. Notamment utiliser les mêmes standards technologiques que Linux, mais en y ajoutant des couches propriétaires pour que Microsoft paraisse pouvoir faire plus que ses concurrents (ce qu’il a fait à l’excès avec Internet Explorer).

Microsoft reconnaît que la bataille a toujours lieu aujourd’hui, mais il souhaite qu’un cessez-le-feu soit prononcé. A la place de  » Microsoft vs Linux », la firme écrit en conclusion « Microsoft and Linux », et souhaite un bon anniversaire à son concurrent.

Aujourd’hui, les principaux adversaires de Microsoft sur le marché grand public ne sont plus Linux et Open-Office, mais Apple et Google. Avec les services en ligne qui se développent pour remplacer les logiciels, et le stockage des données locales, le système d’exploitation devient accessoire dans la stratégie. La firme doit changer de philosophie et se rapprocher de ses ennemis d’antan.

Elle l’a fait il y a déjà deux ans en contribuant pour la première fois au noyau Linux, ce qu’elle fait désormais régulièrement. Le noyau Linux 3.0, qui vient juste de sortir officiellement, compte 361 modifications proposées par la firme de Redmond, ce qui en fait le 7ème plus grand contributeur. Par ailleurs, alors qu’Internet Explorer a été pendant des années le symbole de la stratégie fermée de Microsoft, les nouvelles versions se veulent un modèle d’intégration des standards du W3C.

Attention, cependant, à bien se souvenir des mots de Néron : « j’embrasse mon rival, mais c’est pour mieux l’étouffer« . Car l’un des principaux moteurs de Microsoft reste le brevet logiciel, totalement incompatible avec le logiciel libre. Or en la matière, la firme ne semble prête à aucune avancée. Bien au contraire…

Partager sur les réseaux sociaux

Plus de vidéos