Des chercheurs de l'université de Delft ont déployé dans un logiciel BitTorrent open source une nouvelle fonctionnalité destinée à améliorer les téléchargements sur les réseaux P2P. Le but est de prendre en compte à la fois le ratio d'échange des utilisateurs et la taille de leur bande passante, afin de récompenser les utilisateurs les plus partageurs.

Pour télécharger rapidement sur BitTorrent, il est évidement souhaitable d’avoir une bande passante conséquente. Il faut aussi que les sources, c’est-à-dire ceux qui émettent, soient suffisamment nombreuses – et disponibles – pour pouvoir rapatrier au plus vite le fichier désiré. Ces deux paramètres se retrouvent évidemment dans d’autres réseaux P2P, mais des chercheurs de l’université de technologie de Delft veulent aller plus loin encore.

Les membres du projet Tribler, qui est un client P2P open source, souhaitent rajouter un troisième ingrédient pour optimiser davantage le téléchargement sur BitTorrent. Surnommée le « standard d’échange supérieur » (superior seeding standard), la fonctionnalité s’inspire en fait de la politique de contrôle des ratios visible chez certains trackers privés BitTorrent, mais en tenant compte dans le même temps de la bande passante de l’utilisateur.

Prendre en compte le ratio…

Les internautes fréquentant ces espaces le savent bien. Il n’est pas bien vu qu’un utilisateur ait un ratio trop bas (inférieur à 1). Cela signifie qu’il prend plus qu’il ne redonne à la communauté, privant les autres utilisateurs d’une source supplémentaire. Cette attitude est contraire au principe du P2P, et les responsables de trackers privés prennent souvent des sanctions contre ceux ayant un ratio beaucoup trop bas.

Les chercheurs du projet Tribler veulent donc intégrer cette logique dans leur client BitTorrent. Ceux qui ont un un volume d’envoi plus important que celui de réception, c’est-à-dire un ratio supérieur à 1, pourront être favorisés par rapport à ceux qui ne respectent pas les principes du P2P. Cela permettra par exemple d’être prioritaire et de pousser les autres internautes à partager davantage.

Mais le ratio ne fait pas tout. Les chercheurs estiment qu’une telle politique être discriminante pour ceux qui n’ont pas une bande passante suffisamment importante pour se mesurer aux internautes ayant le haut voire le très haut débit. C’est pourquoi les chercheurs veulent récompenser les internautes indépendamment des limites de leur connexion en prenant en compte « l’effort de partage ».

…et la bande passante de l’internaute

Selon les premiers résultats, rapportés par Torrentfreak, la fonctionnalité se montrait beaucoup plus équitable pour ceux qui partagent loyalement que ceux qui, malgré une connexion plus rapide, se contentent d’aspirer des contenus depuis des trackers publics. « Nous pensons que les gens devraient être récompensés […] lorsqu’ils partagent d’abord des fichiers peu partagés, surtout ceux qui n’ont que quelques téléchargements par mois« .

Reste à savoir comment cette fonctionnalité, qui veut pousser au partage sur BitTorrent, sera accueillie par les utilisateurs. Avec la lutte contre les téléchargements illicites, en cours dans de nombreux pays, les internautes sont naturellement moins enclins à traîner trop longtemps sur les réseaux P2P, de peur de voir leur adresse IP être capturée par une société mandatée par les ayants droit.

Il faudra également voir si la fonctionnalité intéresse les autres éditeurs. Car si le logiciel Tribler est le seul à intégrer cette fonctionnalité, il n’est pas certain que cela ait un impact véritable sur l’ensemble des échanges et sur la qualité du réseau BitTorrent.

Fast Download but Eternal Seeding

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés