Alors que le gendarme américain de la concurrence vient d’ouvrir une enquête pour abus de position dominante aux Etats-Unis, une nouvelle plainte se retrouve sur le bureau de Google. Le Figaro indique que la société française 1PlusV a assigné Google devant le tribunal de commerce de Paris, et lui réclame 290 millions d’euros de dédommagement, correspondant à une évaluation de sa perte de chiffre d’affaires depuis 2007.

L’éditeur du moteur spécialisé eJustice.fr estime que Google s’est rendu coupable de pratiques anticoncurrentielles, d’une part parce qu’il privilégie ses propres moteurs thématiques verticaux « en alimentant son index de données publiques collectées sans l’accord des éditeurs de sites« . D’autre part, parce que « Google aurait empêché 1PlusV de monétiser ses sites avec de la publicité en conditionnant l’accès à ses publicités à l’utilisation de sa technologie de recherche« .

« Notre société a été tuée dans l’?uf« , estime Bruno Guillard, le fondateur de 1PlusV. Il a déjà déposé deux plaintes au niveau européen, dont la première en février 2010 avait conduit à l’ouverture d’une enquête par la Commission Européenne pour abus de position dominante. Laquelle est toujours en cours.

Selon Le Figaro, M. Guillard assure disposer d’éléments de preuve « sur des pratiques de déréférencement dont Google se serait rendu coupable ».

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés