Quelques heures après la mise à disposition d'une version beta d'iOS 5, à destination des développeurs, des hackers ont déjà réussi à le jailbreaker. Pour y parvenir, ils se sont servis de certains outils utilisés pour jailbreaker des appareils fonctionnant avec iOS 4.1. La sortie finale d'iOS 5 devrait survenir en fin d'année.

Il n’aura pas fallu attendre bien longtemps pour que la cinquième version d’iOS tremble sous les assauts des hackers. Alors qu’Apple a présenté en début de semaine la nouvelle version de son système d’exploitation mobile, des membres de l’iPhone Dev Team ont réussi à déplomber le logiciel. Le hacker MuscleNerd a publié sur Twitter des captures d’écran montrent un iOS 5 jailbreaké.

Sur la première capture d’écran fournie par MuscleNerd, il est possible d’apercevoir certaines nouveautés fournies par iOS 5. Il y a le kiosque à journaux (Newsstand) et le système de mémos (Reminders). La boutique alternative de logiciels, Cydia, est également visible, signe que iOS 5 a été jailbreaké. L’application iSSH, qui permet de prendre la main à distance d’une machine, est également présente.

Dans son commentaire, MuscleNerd indique qu’il s’est servi de Limera1n, un outil développé par le hacker George Hotz. Limera1n sert à jailbreaker le firmware 4.1 d’iOS. Cela laisse entendre qu’Apple n’est pas encore parvenu à combler la faille exploitée par Limera1n. Toutefois, la firme américaine ne sortira la version finale d’iOS 5 qu’à la fin de l’année 2011. Cela devrait lui laisser suffisamment de temps pour la résorber.

À l’heure actuelle, le jailbreak utilisé pour contourner les protections d’iOS 5 n’est pas très pratique. MuscleNerd indique en effet qu’il s’agit d’un « tethered boot », c’est-à-dire que l’appareil jailbreaké doit systématiquement être connecté à un ordinateur lors de son redémarrage. On imagine cependant que les hackers travaillent à la création d’un outil « untethered boot » permettant de rallumer un appareil jailbreaké sans être relié à un ordinateur.

Rappelons que la Bibliothèque du Congrès aux Etats-Unis a considéré que le déplombage d’un appareil ou d’un logiciel est une exception recevable face au Digital Millennium Copyright Act (DMCA). Autrement, le débridage d’un iPhone n’est pas illégal au regard des lois américaines de protection des droits d’auteur.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés