La futur Bbox Atom, dont la date de sortie n'est pas encore annoncée, proposera un transmetteur sans fil pour rendre les flux audio-vidéo accessibles sur tous les téléviseurs du foyer, en Wifi.

Faute d’obliger les fournisseurs d’accès à ouvrir les spécifications techniques de leurs box ADSL pour permettre à n’importe quel constructeur de proposer des boîtiers compatibles, les abonnés sont condamnés à utiliser le matériel fourni par leur opérateur. Ce qui fait des différents boîtiers un élément différenciant de plus en plus important, comme l’a montré la Freebox Revolution qui a relancé les abonnements de Free.

Avec sa future Bbox Atom, Bouygues Télécom espère frapper un grand coup. Bbox-News rapporte que l’oprateur intègrera dans son nouveau boîtier « un chipset WiFi permettant la diffusion du flux TV par le WiFi sur plusieurs TV dans le foyer, une performance réalisable grâce à la technologie OptimizAir développée par Celeno« . A l’instar des transmetteurs HDMI sans fil qui envoient le signal audio-vidéo sans relier physiquement le téléviseur à la source, le procédé intégré dans la Bbox permettra à ceux qui le souhaitent de fixer leur téléviseur au mur, sans câble disgracieux relié au boîtier TV. Et d’utiliser le même boîtier pour les différents postes de la maison. Le tout étant « sécurisé » par le protocole HDCP, pour rassurer les ayants droit.

« Alors que le seul opérateur qui avait utilisé le WiFi pour diffuser le flux TV a abandonné cette technologie au profit du CPL, Bouygues Télécom relance le débat, et annonce qu’il sera en mesure de diffuser au moins 3 flux vidéos HD simultanés dans un seul et même foyer« , écrit Bbox-News.

Bien sûr, il serait préférable de pouvoir choisir d’un côté son fournisseur d’accès à internet, et de l’autre le fournisseur du matériel que l’on souhaite utiliser. Comme au bon vieux temps de la télévision hertzienne, où l’on n’était pas obligé d’acheter l’antenne vendue par l’opérateur de l’émetteur du coin.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés