Alors que le forum eG8 se termine ce soir, Muriel Marland-Militello est revenue sur le discours prononcé par Nicolas Sarkozy lors de l'ouverture. Pour la députée UMP, ce sommet est l'occasion d'aborder de nombreux enjeux "sans dogmatisme ni angélisme". Ce forum permet à la France de "tenir une place de premier plan" dans le domaine du numérique.

À défaut d’avoir convaincu les représentants de la société civile, très remontés de voir que l’Internet n’est considéré que du point de vue sécuritaire ou économique, le discours de Nicolas Sarkozy, prononcé mardi lors de l’ouverture du forum eG8, aura au moins plu à la députée Muriel Marland-Militello. L’élue des Alpes-Maritimes a salué ce mercredi la tenue d’un évènement « d’envergure internationale » qui rassemble les « acteurs majeurs mondiaux de l’Internet« .

Connue pour être un soutien indéfectible de la loi Hadopi et du concept de l’Internet civilisé, la parlementaire UMP a déclaré que la tenue d’un sommet international sur Internet, le premier du genre, est une « excellente initiative, montrant au monde entier que la France entend bien tenir une place de premier plan dans ce XXIème siècle« .

Une lecture qui ne sera pas partagée par Reporters Sans Frontières. L’organisation a rétrogradé la France dans la catégorie des pays sous surveillance, justement à cause des dernières législations issues de la majorité présidentielle. RSF avait épinglé la France sur le durcissement de la législation (Hadopi, Dadvsi), les tentatives techniques et légales contre Wikileaks et le principe de civiliser le net.

« Le respect de la vie privée sur Internet, la lutte contre la cyber-pédo-pornographie, la lutte contre les méfaits du piratage sur la création artistique sont autant d’enjeux auxquels il faut faire face sans dogmatisme ni angélisme technologiques » explique-t-elle encore. Au sujet du respect de la vie privée sur Internet, on rappellera cependant à Muriel Marland-Militello l’absence étonnante de la CNIL alors qu’il s’agit pourtant d’un de ses domaines d’expertise.

« Nicolas Sarkozy a rappelé la vision de la majorité présidentielle : une vraie vision d’avenir, dynamique, équilibrée et réaliste, sur un outil qui est formidable en terme économique mais aussi de liberté de communication, d’accès à l’information, au savoir et à la culture, mais un outil qui peut être le lieu des plus grands dangers sans un minimum de règles » a-t-elle continué.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés