Après les adresses IP de centaines de membres, une nouvelle affaire de piratage vient frapper la communauté Anonymous. De nombreuses informations personnelles appartenant à un membre du mouvement ont été divulguées, ainsi que la liste de 1 500 serveurs utilisés par les Anonymous dans le cadre d'attaques informatiques.

Sale temps pour les Anonymous. Après un premier incident au début du mois de mai, le mouvement se retrouve à nouveau plongé dans la tourmente. Des données personnelles, comme des photos ou des captures d’écran de comptes en ligne et de boîtes aux lettres, ont été divulguées sur Internet. La liste de tous les serveurs piratés par les Anonymous a également été diffusée.

La fuite, révélée par le site Undernews, porte un nouveau coup à la crédibilité du mouvement Anonymous. Selon nos constatations, les documents concernent surtout un membre du mouvement, un certain ev0 / xyz. Les captures d’écran permettent d’accéder à de nombreuses informations privées : identifiants, mots de passe, adresse postale, nom et prénom de l’internaute…

Sur la page « Lol anonops dead« , la liste de tous les serveurs compromis a été divulguée. Et il y en a près de 1 500. « Pour chacun des serveurs, le chemin d’accès vers un PHP Shell est donné. La plupart des shells est dédié aux attaques DOS. Voilà donc comment les Anonymous faisaient pour augmenter la puissance de frappe » de leurs attaques informatiques, indique Undernews.

La semaine dernière, un ancien sympathisant du mouvement s’était déjà retourné contre ses anciens camarades en publiant les adresses IP de centaines d’internautes s’étant connectés aux canaux de discussion fréquentés par la communauté. Pour cela, l’opérateur du canal IRC avait lancé une attaque informatique contre les serveurs utilisés par les Anonymous.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés