Facebook pourrait s'offrir les services de Robert Gibbs, le "Monsieur communication 2.0" de Barack Obama qui a participé à l'élection du président américain, avant de quitter la Maison Blanche le mois dernier.

Ca n’a encore rien de très formel, mais le New York Times assure que Facebook est en discussion avec Robert Gibbs pour recruter l’ancien conseiller en communication de Barack Obama. L’objectif du réseau social serait de miser sur les talents de celui qui a fait la campagne du président américain sur Internet pour redorer son blason, à l’aube d’une entrée en bourse planifiée pour 2012.

Selon le quotidien américain, Robert Gibbs qui a quitté la Maison Blanche en février dernier, hésiterait sur son avenir. Il aurait souhaité revenir aux côtés de Barack Obama pour l’aider dans sa campagne de réélection, avant de rejoindre le secteur privé. Facebook devra donc aligner quelques millions de dollars pour éventuellement convaincre Gibbs de le rejoindre, à un poste où il aura pour charge d’aider le réseau social à mieux communiquer, et à avoir un lobbying plus efficace dans la régulation des réseaux sociaux.

C’est d’ailleurs ce qui est le plus remarquable dans cet éventuel recrutement. Il démontre, comme la possible nomination du patron de Google Eric Shmidt dans l’administration Obama, les liens très perméables entre les grandes entreprises privées américaines et le gouvernement. Sans tabou.

C’est une situation difficilement imaginable en France, même si l’arrivée de Christine Albanel à la direction d’Orange contribue à lever un certain tabou, tout comme la nomination de François Pérol, l’ancien secrétaire général adjoint de l’Elysée, à la tête du groupe Banque populaire-Caisse d’Epargne.

Par ailleurs comme le résume avec humour Ls01 : « Gibbs recruté par Facebook… Vous imaginez Baroin partant chez Copains d’avant ?« .

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés