Les chaînes de télévision n'ont jamais été aussi nombreuses, grâce à la numérisation de leur distribution. L'an dernier, plus de 300 chaînes ont été créées dans l'Union Européenne, qui compte aujourd'hui plus de 7 600 chaînes.

L’arrivée d’un média n’en chasse pas un autre. Comme le cinéma n’a pas tué le théâtre, comme la télévision n’a pas tué le cinéma, Internet n’a pas tué la télévision. Elle est même en pleine forme, si l’on en juge par les données communiquées ce lundi par l’Observatoire européen de l’audiovisuel. D’après les données compilées dans la base MAVISE créée pour la Commission européenne, « plus de 300 chaînes de télévision européennes ont vu le jour au cours de l’année 2010 dans l’Union européenne« . Dans la colonne passif, l’Observatoire note la disparition de 118 chaînes, soit un solde net de plus de 180 nouvelles chaînes établies dans l’UE l’an dernier.

Les nouvelles chaînes TV concernent principalement le sport (47 nouvelles chaînes) et la pornographie (32 chaînes), tandis que les disparitions concernent les thématiques du divertissement (16), de la pornographie (11), et le télé-achat (9). Mais l’essentiel des suppressions visent des chaînes locales et régionales.

Chiffre impressionnant. 550 chaînes de télévision sont établies en France, sur l’ensemble des 7 600 chaînes établies dans l’Union Européenne. C’est tout de même moins qu’en Hongrie (558), et très loin derrière la Grande-Bretagne (1222 chaînes).

Par ailleurs, l’année 2010 a vu le décollage de la haute-définition en Europe. « Fin 2010, environ 414 chaînes HD sont diffusées dans l’Union européenne, contre 274 fin 2009« , note l’Observatoire. « Les chaînes HD sont désormais disponibles sur les réseaux TNT de treize pays« , contre 3 seulement l’année précédente. L’ADSL et le câble participent aussi au développement de la HD. « Fin 2010, les deux tiers des services IPTV proposent des chaînes HD et un tiers des services IPTV propose plus de 10 chaînes HD« .

En revanche, l’Observatoire prévient que « la rapidité de l’adoption de la télévision 3D par les foyers européens reste une inconnue« .

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés