Détesté par une grande partie des internautes qui le connaissent, ce qu'il aime par goût de la provocation et par égocentrisme, le président des jeunes UMP Benjamin Lancar a été nommé Secrétaire national à la nouvelle économie. "Le message que je veux porter, c'est qu'à l'UMP on aime Internet", déclare-t-il.

Jean-François Copé aurait difficilement pu envoyer pire signe aux internautes, dans la perspective des élections de 2012. Il jouerait l’échec de Nicolas Sarkozy pour miser sur l’alternance en 2017 que le patron de l’UMP ne s’y prendrait pas autrement. Le nouvel organigramme de l’UMP, dévoilé mercredi, fait en effet de Benjamin Lancar le nouveau Secrétaire national à la nouvelle économie. Une blague pourtant sérieuse. C’est-à-dire que le président des jeunes UMP, qui fait passer Frédéric Lefebvre pour un amateur dans la caricature et la provocation, devient « monsieur internet » à la direction du parti majoritaire (mise à jour  : la députée Laure de la Raudière, beaucoup plus compétente en ces matières, reste secrétaire nationale au numérique, ce qui est rassurant).

Pour mémoire, Benjamin Lancar, c’est l’inventeur du concept de la « gauchospère » (un soit-disant « complot anti-sarkozyste sur le web« ), le pourfendeur du journal Mediapart qu’il qualifie de « pravda », c’est celui qui dit vouloir « rétablir la démocratie sur Internet » (elle a disparu ?) et qui affirme que la loi Hadopi « protège la liberté d’expression », ignorant que ses propres électeurs rejettent l’Hadopi. C’est celui qui avait organisé le LipDub des Jeunes UMP en violant les droits d’une chanteuse canadienne. C’est aussi celui qui, lorsqu’on lui annonce que seul 1 % des messages postés sur Twitter ou Facebook sont favorables à Nicolas Sarkozy, répond : « 1 %, c’est déjà deux fois plus environ que lors de la dernière intervention présidentielle« . Et qui ajoute que « notre but, c’est d’être prêt en 2012 et pas forcément dès maintenant« , signe que seule l’obtention du mandat l’intéresse, pas ce qui en est fait.

On en passe, et des meilleurs (enfin des pires).

Interrogé par Public Sénat, le nouveau Secrétaire général de l’UMP pour la nouvelle économie affirme qu’il « aime internet et le message que je veux porter, c’est qu’à l’UMP on aime Internet« . Mais l’amour il ne faut pas seulement pas seulement savoir le dire. Il faut aussi savoir le faire.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés