La rénovation du portail officiel de la France est pour bientôt. La direction des Systèmes d'Information du Gouvernement a lancé au début du mois un appel d'offres pour faire évoluer France.fr. Le budget prévisionnel estimatif pour les dix-huit premiers mois d'exécution du marché est de 2 millions d'euros. L'an dernier, le lancement de France.fr avait tourné au fiasco.

Après un épisode estival calamiteux, il s’était fait rapidement oublier. Plus de six mois après son retour en ligne, en toute discrétion, le portail France.fr fait son retour dans l’actualité. La direction des Systèmes d’Information du Gouvernement (SIG) a publié début février un appel d’offres sur le bulletin officiel des annonces des marchés publics pour faire évoluer ce qui doit être la vitrine de la France sur Internet.

Et la facture risque d’être salée. Dans son appel d’offres, le SIG indique que « le budget prévisionnel estimatif des dix-huit premiers mois d’exécution du marché est de deux millions d’euros hors taxe« . Un montant qui ne manquera pas de susciter la polémique, comme l’an dernier. À l’époque, le Canard Enchaîné s’était penché sur la facture finale du portail : 4 millions d’euros.

Dans le détail, l’accord-cadre porte sur « la maintenance corrective et évolutive, fonctionnelle et technique du site France.fr développé sous Drupal« , « les prestations graphiques du site, notamment ses évolutions (projet de création du site en langues non européennes)« , « la fourniture d’une solution de recherche sur le site » ou encore « le développement de cartes interactives géolocalisées (géoportail)« .

Dans la tranche ferme, l’appel d’offres demande également « l’optimisation et adaptation techniques des contenus du site France.fr pour leur diffusion sur tous types de supports (smartphones, TV sur IP par exemple) » et « la création et la réalisation d’interfaces graphiques interactives et animations graphiques« . Dans la tranche conditionnelle, il est question de « l’hébergement complet du site, avec la prise en compte des spécificités Drupal« .

La date limite pour postuler à cet appel d’offres a été fixé le 28 février prochain, à 12h.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés