Dimanche soir, Google devait diffuser en simultané à 20H44 un spot publicitaire d’une minute sur TF1 et sur YouTube, juste avant la diffusion de Bienvenue chez les ch’tis. Une première qui aurait coûté 300 000 euros à la firme de Mountain View, et qui aura permis à la firme de toucher 12,1 millions de spectateurs (soit 2,5 centimes par spectateur). A titre de comparaison, le spot d’Orange qui mettait en scène des employés du groupe, diffusé également un dimanche soir sur TF1, avait été vu par 7,6 millions de spectateurs. Mais hier, la diffusion TV du spot de Google a connu 10 minutes de retard, ce qui a participé à gonfler l’audience. Bienvenue Chez les Ch’tis a été vu par 14 millions de spectateurs.

Le spot lui-même paraîtra ridicule aux geeks que nous sommes, mais il touche à son but pour Google. Montrer via des recherches sur les « Chtis » aux spectateurs passifs de TF1 que le net offre une richesse et une interactivité que ne permet pas la télévision, et que Google propose une multitude de services simples à utiliser qui peuvent leur être utile dans leur vie quotidienne.

Google, qui est déjà archi-dominant sur le marché de la recherche en France, renforce ainsi son image de marque au moment où Microsoft tente de réaliser une percée avec Bing. En s’associant par un message contextualisé à la bonhommie de Dany Boon, la firme américaine se donne une image populaire, qui restera gravée dans les inconscients. Du bon usage du temps de cerveau disponible.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés