La fin de l'année sera le théâtre d'une bataille entre Sony et Microsoft. Les deux sociétés ont sorti ces dernières semaines un périphérique de détection de mouvements. Dix jours après le début de la commercialisation du Kinect, Microsoft annonce avoir vendu un million d'appareils.

À quelques semaines des fêtes de fin d’année, la guerre des consoles est repartie de plus belle entre les trois constructeurs. La bataille entre Sony, Microsoft et Nintendo va tourner en particulier autour des périphériques, puisque chacune de ces trois sociétés dispose d’un système de détection de mouvements. La Wii a la Wiimote, la PlayStation 3 a le Move et Microsoft a lancé il y a quelques jours le Kinect.

Dans ce domaine, le Kinect se veut d’ailleurs novateur. En effet, le kit de détection proposé par Microsoft se passe complètement des manettes traditionnelles. Le géant américain espère ainsi séduire les joueurs occasionnels, qui se sont massivement tournés vers la Nintendo Wii en 2006 et 2007, mais aussi surclasser Sony qui a sorti un système similaire en septembre.

Dans l’espoir de convaincre de nouveaux joueurs, les fabricants se mesurent à travers des communiqués de presse. Hier, ce fut au tour de Microsoft de montrer ses muscles en annonçant avoir vendu plus d’un million de Kinect depuis son lancement, il y a dix jours aux États-Unis. Visiblement satisfait de ses premiers résultats, la firme américaine vise le cap des cinq millions d’unités vendues avant la fin de l’année.

Les ventes du Kinect sont d’autant plus honorables que son lancement n’a pas encore eu lieu en Asie. Selon le calendrier de Microsoft, la sortie de l’appareil en Orient est prévue le 18 novembre et au Japon le 20 novembre. Reste à savoir quel sera l’accueil réservé à ce produit, en particulier au Japon. Si l’archipel est l’un des principaux marchés pour le jeu vidéo, il est souvent perçu comme assez hermétique aux produits étrangers.

Microsoft a en tout cas une carte à jouer. En supprimant totalement la manette, la firme américaine peut tenter de ringardiser son concurrent direct, Sony, qui utilise encore un contrôleur pour détecter les mouvements du joueur. Reste à savoir si ces appareils parviendront à s’inscrire dans la durée. Le marché des joueurs occasionnels étant plus volatil que celui des joueurs traditionnels, il faudra que les constructeurs proposent un catalogue suffisamment étoffé et attractif.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés