Pour la première fois, l'institut Médiamétrie s'est penché sur la fréquentation des sites web depuis un accès mobile. Sans surprise, Google domine le classement loin devant les autres moteurs de recherche. Les autres sites du classement sont composés de services ou de sites d'actualité.

La grande popularité de Google en France se constate aussi sur l’Internet mobile. C’est ce que révèle la première enquête menée par Médiamétrie sur la fréquentation des sites web depuis un accès mobile. Sans véritable surprise, le moteur de recherche s’impose comme premier moteur de recherche et comme premier site web, toutes catégories confondues.

Dans le détail, Google caracole en tête avec plus de 9,2 millions de visiteurs uniques durant le troisième trimestre 2010. Les deux grands concurrents américains de l’entreprise, Microsoft et Yahoo, arrivent respectivement huitième et neuvième du classement général, avec 3,5 millions et 2,9 millions de visiteurs uniques au cours de cette période. Le portail Orange parvient en deuxième position avec 8,6 millions.

Du côté des réseaux sociaux, le grand gagnant est incontestablement Facebook. Avec 8,1 millions de visiteurs uniques, il se positionne troisième du classement de Médiamétrie. C’est d’ailleurs le seul réseau social à figurer dans le Top 20 dressé par la société. Le reste du classement est essentiellement composé de sites d’information (Le Figaro, Le Monde…), de portails de FAI ou de services en ligne (Pages Jaunes, SNCF, Météo France…).

Ces résultats ressemblent peu ou prou avec la fréquentation enregistrée sur l’Internet fixe. Selon les chiffres de Médiamétrie pour septembre, Google conserve sa place de leader. Le moteur de recherche est ensuite suivi par Windows Live, Facebook, Microsoft et Orange.

Le développement de l’Internet mobile, en France ou ailleurs, pose évidemment de nouvelles questions sur la régulation à apporter ou non pour assurer une neutralité des réseaux. À l’heure actuelle, la France compte plus de 45 millions de mobinautes. Fin décembre, Free – qui a obtenu la quatrième licence mobile 3G – avait assuré qu’il ferait son possible tendre vers ce principe en ne pratiquant aucune discrimination sur ses forfaits.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés