Au Népal, la filiale du groupe suédois TeliaSonera est parvenu à déployer une station 3G à 5 200 mètres d'altitude. Grâce à cette installation, les alpinistes partant à la conquête du toit du monde pourront conserver une liaison Internet 3G. Même à 8 848 mètres d'altitude.

Ce sont les alpinistes chevronnés qui vont être contents. Alors qu’ils dépendaient jusqu’à présent d’une liaison téléphonique par satellite pour communiquer, les trekkers du monde entier qui partent à l’assaut du Mont Everest pourront désormais profiter d’un accès Internet en 3G. Il sera désormais possible de passer des appels vidéo depuis le toit du monde, à 8 848 mètres d’altitude.

Pour réussir à couvrir la chaîne montagneuse de l’Himalaya, l’AFP rapporte que l’opérateur népalais Ncell, filiale du groupe suédois TeliaSonera, a fait construire une station de fréquence 3G à 5 200 mètres d’altitude. « Aujourd’hui, nous avons réussi à passer l’appel en vidéo le plus haut du monde depuis le camp de base du Mont Everest. La couverture du réseau va atteindre le sommet de l’Everest » a annoncé mercredi le directeur de Ncell au Népal.

TeliaSonera est visiblement coutumier de ce genre de prouesse. Toujours selon l’agence de presse, l’entreprise suédoise a déjà obtenu une connexion 3G depuis une mine européenne s’enfonçant à 1 400 mètres sous le niveau de la mer. Dans les deux cas, les utilisateurs ne devraient vraisemblablement pas rencontrer une congestion des réseaux. C’est déjà ça !

( photo : BY-SA )

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés