Le démarrage du PlayStation Move aux États-Unis est pour le moins modeste. Selon un analyste, à peine 300 000 exemplaires du contrôleur ont été vendus. Sony préfère pour sa part mettre en avant la forte demande des revendeurs. Un million d'appareils ont ainsi été livrés depuis le lancement du PlayStation Move.

Un peu plus d’un mois après le lancement du PlayStation Move, le public américain ne semble pas vraiment convaincu par ce nouveau contrôleur. D’après les chiffres fournis par un analyste de Wedbush Morgan Securities, le nouveau dispositif sans-fil de Sony ne s’est écoulé qu’à 300 000 exemplaires depuis le 15 septembre dernier. Un chiffre d’autant plus maigre qu’il intègre le paquetage promotionnel avec la console.

Ces faibles ventes n’entament pourtant pas la détermination et l’enthousiasme de Sony, qui préfère d’ailleurs parler du nombre de PlayStation Move dans les boutiques. Selon Jack Tretton, le directeur général de Sony Computer Entertainment of America, plus d’un million de PlayStation Move ont été livrés en Amérique du Nord et en Amérique Latine depuis le lancement commercial du produit.

La semaine dernière, le chef de la division européenne de Sony Computer Entertainment avait avancé de son côté le nombre de 1,5 million de PlayStation Move écoulés depuis le la sortie du contrôleur, évoquant par ailleurs des « ventes très significatives » sur le Vieux Continent.

Si la firme japonaise a pris une longueur d’avance en commercialisant le PlayStation Move dès le mois de septembre, elle devra bientôt faire face à un nouveau concurrent. Microsoft doit en effet lancer son propre dispositif, le Kinect, le 10 novembre prochain. Contrairement à la Wii ou au contrôleur de Sony, le Kinect veut libérer les mains du joueur en supprimant la manette.

Destiné à la Xbox 360, le Kinect s’appuie sur une petite caméra en façade qui enregistre et retranscrit les mouvements du joueur dans le jeu. La firme américaine espère que l’absence totale de manette contribuera au succès du Kinect, notamment auprès des joueurs occasionnels.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés