L'inénarrable Gene Simmons s'est de nouveau illustré dans des propos dont lui seul à le secret. Alors que ses deux sites web ont été la cible d'attaques DDOS, le bassiste de Kiss en a remis une couche en promettant une lutte sans merci contre les Anonymous. Une surenchère qui risque de durer.

Qu’il soit sur scène avec son maquillage démoniaque ou en costume pour des affaires, le bassiste de Kiss est connu pour être un vrai spécialiste de la provocation. À plusieurs reprises, Gene Simmons a eu des sorties mémorables, critiquant parfois violemment les fans de Kiss, le groupe Radiohead, l’industrie du disque ou encore les internautes adeptes du téléchargement illicite.

Dernièrement, c’est lors de l’édition 2010 du Mipcom que Gene Simmons s’est lâché. Estimant que les labels de musique n’ont « pas eu les couilles de poursuivre chaque adolescent qui a téléchargé du matériel » protégé par le droit d’auteur, il a invité son auditoire à poursuivre tout le monde, sans répit. « Soyez litigieux. Poursuivez tout le monde. Prenez leur maison, leur voiture« .

Sans surprise, les piques du musicien ont fini par conduire à l’inévitable : une riposte. Quelques jours après le Mipcom 2010, les deux sites appartenant à Gene Simmons (SimmonsRecords.com et GeneSimmons.com) ont été la cible d’attaques DDOS menées par des activistes fréquentant le BBS 4Chan. Loin de se démonter, le bassiste a saisi cette occasion pour en remettre une couche.

Sur son site, difficilement accessible à l’heure actuelle, Gene Simmons a publié un commentaire d’une rare violence. Le Huffington Post l’a retranscrit dans ses colonnes. « Notre équipe juridique et le FBI ont été sur cette affaire et nous avons découvert qu’un petit nombre de personnes, que nous pourrions qualifier de jeunes « aventureux », se croit au-dessus des lois« .

« Et, comme je l’ai dit lors de mon discours au Mipcom, nous allons les poursuivre jusqu’à prendre leur pantalon. Tout d’abord, ils seront punis. Ensuite, ils pourraient retrouver leurs petites fesses en prison, juste à côté de quelqu’un qui est là depuis des années et qui est à la recherche d’une nouvelle petite amie » a-t-il lâché. « Nous allons bientôt imprimer leur nom et leur photo. Nous vous trouverons. Vous ne pouvez pas vous cacher. Restez à l’écoute« .

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés