Apple a supprimé une application dédiée à BitTorrent que son développeur avait réussi à faire passer sur l'App Store en ne parlant jamais du protocole P2P.

Lundi, nous rapportions la validation sur l’App Store de l’application IS Drive, qui permet à ses utilisateurs de contrôler à distance avec leur iPhone des téléchargements de fichiers sur BitTorrent. Il suffisait de copier-coller l’URL d’un fichier .torrent, et l’application permettait de télécharger le contenu par le protocole http une fois le transfert terminé, grâce à un service fourni par ImageShack. Vierge de tout vocabulaire explicite lié à BitTorrent, le logiciel était passé entre les mailles du filet de la censure imposée par Apple. La firme de Cupertino avait jusqu’à présent toujours rejeté les applications liées à BitTorrent au motif que « cette catégorie d’applications est souvent utilisée dans le but de violer les droits des tiers« .

Nous terminions alors l’article sur une expectative : « Reste à voir s’il s’agit juste d’une question de vocabulaire pour Apple, ou si la firme n’avait pas tout à fait compris à quoi servait l’application. Seul l’avenir d’IS Drive sur l’App Store nous le dira« .

Il nous l’a dit, deux jours plus tard.

Apple a supprimé IS Drive de l’App Store, persistant à présumer que ses clients intéressés par BitTorrent sont des pirates, quand bien même (entre autres) Wikipedia l’utilise désormais pour distribuer ses vidéos HD.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés