Mise à jour 4 : L’Hadopi n’a pas souhaité nous confirmer qu’une adresse e-mail @hadopi.com a bien été utilisé pour l’envoi des mails, contrairement à toutes ses pratiques habituelles d’utilisation d’adresses @hadopi.fr. Elle ne souhaite pas divulguer d’indice qui permettrait de valider ou d’invalider l’authenticité d’informations personnelles d’un éventuel abonné averti. Toutefois le mail semble bien véridique, et l’Hadopi n’aurait en toute logique aucun intérêt à ne pas confirmer que le mail était un faux, puisque par définition il n’aurait pas alors s’agit de données personnelles d’un abonné averti. Le cas échéant, est-ce une maladresse dans la configuration du service d’envoi de mails qui a fait que c’est l’adresse Hadopi.com qui est utilisée, alors qu’elle n’a été normalement réservée que pour éviter le cybersquatting ?

Mise à jour 3 : la Quadrature du Net a elle-même déclaré TuNi54 grand gagnant de son concours d’e-mails Hadopi.

Mise à jour 2 : Après consultation du courrier dans son intégralité, il semble bien s’agir d’un mail authentique. S’il s’agit d’un fake, il est extrêmement bien réalisé. Nous n’avons pas encore eu le retour de l’Hadopi sur l’utilisation d’une adresse en .com, a priori contraire à ses usages.

Mise à jour : L’Hadopi utilisant le domaine Hadopi.fr et non Hadopi.com comme marqué en en-tête, il y a matière à doute de l’authenticité du mail. Nous attendons cependant un retour de l’Hadopi pour avoir confirmation.

Avec environ 20 millions d’accès à Internet en France, il y avait environ 0,004 % de chances d’être concerné par l’un des e-mails envoyés en ce début de semaine par la Haute Autorité pour la Diffusion et la Protection des Oeuvres sur Internet (Hadopi). Mais un grand gagnant s’est déjà signalé, sur le site du célèbre Korben. « En rentrant comme à mon habitude je fais un tour du côté de mes mails, et pafff deux emails d’hadopi. Première chose que je fais, je vérifie l’authenticité du document, malheureusement il l’est … adresse mail enregistrée par Hadopi et le contenu du mail est approuvé« , raconte TuNi54.

Il semble bien s’agir d’une recommandation authentique, envoyée par l’adresse cpd-hadopi@hadopi.com par un serveur SMTP de l’opérateur Orange, le 5 octobre autour de 18h20. Son destinataire ne saura pas en revanche les œuvres piratées depuis son accès à Internet avant la réception d’un courrier postal le lui précisant, s’il en fait la demande.

Rappelons que si vous recevez une recommandation, nous avons mis en place le service Hadopi-Data.fr pour en faire part anonymement et permettre la constitution de statistiques visant à contrôler l’activité de la Haute Autorité. Numerama a également ouvert un forum d’entraide, aussi bien technique que juridique.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés