Publié par Guillaume Champeau, le Mardi 14 Septembre 2010

Microsoft condame l'exploitation politique des lois anti-piratage sous la pression médiatique

Après la publication de révélations (qui n'en étaient pas vraiment) gênantes pour la firme par le New York Times, Microsoft a condamné lundi l'exploitation du droit d'auteur et des lois anti-piratage à des fins de répression politique en Russie.

Il aura fallu qu'un article du New York Times publié ce week-end l'y pousse. Lundi, Microsoft a regretté que les lois anti-piratage soient exploitées par la Russie pour intimider des groupes d'opposition, des ONG, des journaux, ou des dissidents.

Le quotidien américain, le plus populaire aux Etats-Unis, avait révélé que les autorités russes parvenaient à saisir des ordinateurs d'opposants politiques en prétextant des doutes sur la conformité des licences des produits Microsoft installés. Détaillant plusieurs cas, le NYT écrivait qu'un "examen de ces différentes affaires indique que les services de sécurité saisissent souvent des ordinateurs, qu'ils contiennent ou non des logiciels piratés". "La police faisait immédiatement un rapport en disant qu'ils avaient découvert de tels programmes, avant même d'examiner les ordinateurs en détail", ajoutait le journal, qui assure que Microsoft fermait les yeux sur de tels abus même quand les ONG demandaient au contraire son soutien.

Lundi, Microsoft a fait comme s'il découvrait la situation, qu'il a condamnée. "Quelles que soient les circonstances des cas particuliers évoqués par le New York Times, nous voulons qu'il soit clair que nous repoussons sans équivoque toute tentative d'utiliser la protection de la propriété intellectuelle pour étouffer des activités politiques ou gagner de l'argent à mauvais escient", écrit le directeur juridique de la firme, Brad Smith.

Il a annoncé la création d'un "Programme d'Assistance Juridique aux ONG" en Russie, qui doit les aider à démontrer aux autorités qu'elles ont bien les licences adéquates. Microsoft va aussi simplifier ses dons de licences aux ONG par la création d'une licence spécifique, qui sera par ailleurs proposée aux petits éditeurs de presse.

Mais Microsoft ne pouvait pas ignorer la situation. Elle est connue depuis plusieurs années. Le New York Times avait déjà publié un article sur le sujet en septembre 2007. Mais moins détaille, il avait fait moins de bruit.

Publié par Guillaume Champeau, le 14 Septembre 2010 à 17h58
 
13
Commentaires à propos de «Microsoft condame l'exploitation politique des lois anti-piratage sous la pression médiatique»
Inscrit le 22/02/2009
3904 messages publiés
Qui croit que ça changera quoi que ce soit en Russie ?
Levez la main ?
Inscrit le 22/02/2009
3904 messages publiés
En Russie, quand on a pas de preuves, on les fabrique. Ils trouveront autre chose...
Inscrit le 09/10/2008
3236 messages publiés
avec HADOPI en France c'est indentique. ils exploitent bien, en revanche le retour de baton va faire très mal.

j'ai hate que ca démarre.. ca devient chiant les infos la :/ vivement qu'ils se fassent lapider pour avoir permis ou plutot donner l'argent du contribuable au industriels.

ca arrive doucement mais surement..
Inscrit le 20/08/2003
1885 messages publiés
Goldoark, le 14/09/2010 - 18:24
En Russie, quand on a pas de preuves, on les fabrique. Ils trouveront autre chose...

Parce que ce n'est pas pareil en France ?
Inscrit le 25/11/2006
1140 messages publiés
malgré la chute du mur puis du régime soviétique, rien n'a véritablement changer la-bas , seul la nomoclatura a changer.
le élites du parti ont été remplacer par les mafias et les anciens du KGB/FSB.

la population elle continue a bouffer du chien enragé tout les jours.
Inscrit le 06/08/2009
999 messages publiés
On est pas trolldi mais bon, voila ce qu'il en coute d'utiliser des logiciels proprio, surtout quand on est un "dissident" en Russie.
Inscrit le 08/09/2003
4580 messages publiés
Voilà le type de dérapage qui était à craindre.
Qui peut affirmer aujourd'hui que demain le logiciel HAdopi ne sera pas détourné de sa fonction première pour violer un peu plus la vie privée des gens ?
A force de vouloir flirter avec les frontières de l'admissible, on fini par basculer dans l'inadmissible.
Inscrit le 16/03/2009
1431 messages publiés
harno, le 14/09/2010 - 18:34
Goldoark, le 14/09/2010 - 18:24
En Russie, quand on a pas de preuves, on les fabrique. Ils trouveront autre chose...

Parce que ce n'est pas pareil en France ?

Comme les irlandais de Vincennes par exemple.

http://fr.wikipedia.org/wiki/Groupe_d'intervention_de_la_Gendarmerie_nationale
Inscrit le 11/06/2010
414 messages publiés
TotoRhino, le 14/09/2010 - 19:46
Voilà le type de dérapage qui était à craindre.
Qui peut affirmer aujourd'hui que demain le logiciel HAdopi ne sera pas détourné de sa fonction première pour violer un peu plus la vie privée des gens ?
A force de vouloir flirter avec les frontières de l'admissible, on fini par basculer dans l'inadmissible.


Vas dire ça aux citoyens lambdas plutôt qu'ici ou même fais comme moi, fais un test, discutes-en en famille, tu verras quel réaction ils auront.

Ils étaient plus préoccupés par ce qui se passe dans secret story ou par la soit-disante crise que pour se préoccuper des lois dans ce genre.

Au mieux, tu passes pour un gros rebelle qui dit des bêtises mais je m'inquiète pas car je sais que lorsqu'ils recevront leur petit email d'avertissement, c'est moi qu'on appellera en catastrophe et LA, LA, je leur dirai que le "petit rebelle" les avait suffisament avertit.

J'attends déjà leur réaction : "mais c'est honteux, c'est scandaleux, bla, bla, bla, ..."

Ou alors, t'as des gens qui ne vote pas pour tel ou tel politicien car leur tronche ne leur revient pas ...

Parfois, je me dis que ces gens-là (dont des membres de ma propre famille) ne mérite pas le droit de vôte.
Inscrit le 18/02/2009
772 messages publiés
TotoRhino, le 14/09/2010 - 19:46
Voilà le type de dérapage qui était à craindre.
Qui peut affirmer aujourd'hui que demain le logiciel HAdopi ne sera pas détourné de sa fonction première pour violer un peu plus la vie privée des gens ?
A force de vouloir flirter avec les frontières de l'admissible, on fini par basculer dans l'inadmissible.


ça fait un petit moment que le gouvernement français l'a fait, et à plus d'un titre. This ship has sailed...
Inscrit le 17/06/2009
491 messages publiés
harno, le 14/09/2010 - 18:34
Goldoark, le 14/09/2010 - 18:24
En Russie, quand on a pas de preuves, on les fabrique. Ils trouveront autre chose...

Parce que ce n'est pas pareil en France ?


Nan...
En France, quand y a des preuves, on les fait disparaitre !
Ou on les mute à Cayenne !
Inscrit le 06/02/2011
3 messages publiés
A propos des écoutes de l'Elysée et de l'Affaire des Irlandais de Vincennes, découvrir la vérité vraie en allant sur Google et en tapant Le gendarme Durand dénonce. Des témoignages et accusations percutantes !
Inscrit le 06/02/2011
3 messages publiés
A propos de l'Affaire des Irlandais de Vincennes et des Ecoutes de l'Elysée, découvrez la VERITE en allant sur Google et en tapant Le gendarme Durand dénonce. Faits, témoignages directs et mises au point contrant la légende.
Répondre

Tous les champs doivent être remplis.

OU

Tous les champs doivent être remplis.

FORUMS DE NUMERAMA
Poser une question / Créer un sujet
vous pouvez aussi répondre ;-)
Numerama sur les réseaux sociaux
Septembre 2010
 
Lu Ma Me Je Ve Sa Di
30 31 1 2 3 4 5
6 7 8 9 10 11 12
13 14 15 16 17 18 19
20 21 22 23 24 25 26
27 28 29 30 1 2 3
4 5 6 7 8 9 10