Les plus imaginatifs des lecteurs diront sans doute que cette tablette ressemble avant tout à une sorte d’accordéon high-tech. Dans l’esprit, ils n’auront pas totalement tort. Cependant, la tablette RearType de Micrisoft n’a aucune ambition dans le monde de la musique. En revanche, elle pourrait peut-être avoir un avenir dans le milieu des tablettes.

S’il est hautement improbable que le RearType soit la réponse de Microsoft à l’iPad d’Apple et au Kindle d’Amazon, il n’en demeure pas moins intéressant de voir le géant de Redmond explorer des voies parfois improbables pour proposer une nouvelle expérience de la tablette tactile. On se souvient par exemple du projet Courier, qui était présenté comme une tablette pliable constituée de deux écrans. Un projet cependant annulé en avril dernier.

Concrètement, le prototype (.pdf) se présente comme suit : les touches du clavier sont séparées en deux groupes et orientées de façon à ce que les doigts de l’utilisateur qui tient la tablette puissent accéder aux différentes commandes. Les pouces restent en revanche sur le devant, où ils peuvent accéder à d’autres boutons de commande.

Selon Zdnet, qui rapporte l’information, Microsoft a prêté l’appareil à douze étudiants spécialistes du QWERTY. Selon les premiers retours, après une heure d’entrainement ils étaient capables d’écrire aussi vite que sur un écran tactile ou sur un clavier pliable, au rythme de 15,1 mots par minute. Reste à savoir si les consommateurs seraient prêts à manipuler un appareil dont les touches seraient dans le dos de l’appareil. À supposer que un tel appareil ait un avenir commercial !

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés