La version web d'uTorrent continue de se déployer sur les différentes plates-formes mobiles. Après s'être intéressé à l'iPhone, le service se porte désormais sur d'autres appareils et systèmes d'exploitation. Désormais, c'est au tour d'Android et de l'iPad d'être supportés par µTorrent Web.

Les choses avancent bien pour la troisième mouture du logiciel d’échange de fichiers µTorrent. Alors que le client peer-to-peer dispose d’une forte assise du côté des utilisateurs PC et Mac, cette nouvelle version – toujours en développement – se tourne davantage vers l’Internet mobile, en ajoutant petit à petit le support de certaines plates-formes mobiles.

Ainsi donc, BitTorrent Inc avait annoncé le 14 juin dernier l’intégration du support de l’iPhone pour son service µTorrent Web. Et dans un message publié sur le blog officiel de la société, Simon Morris, le vice-président de la gestion produits chez BitTorrent, a annoncé que la solution mobile d’µTorrent allait désormais couvrir la plate-forme Android et l’iPad.

Mais qu’est-ce que c’est exactement, µTorrent Web ? Il s’agit d’un service permettant de gérer à distance les téléchargements effectués via la dernière version d’µTorrent. Cet accès à distance se fait à travers une interface web dans laquelle l’utilisateur est invité à s’identifier pour accéder à son profil.

Pour cela, l’internaute aura d’abord installé µTorrent sur son ordinateur et configuré l’accès à distance dans les paramètres (notamment l’identifiant et le mot de passe pour pouvoir ensuite se connecter) du logiciel. Et bien évidemment, l’accès à l’interface web µTorrent se fait à travers un canal sécurisé chiffré en SSL (AES 256-bits). Dans cette partie-là du processus, vos activités resteront donc privées.

Ainsi, comme l’explique Simon Morris dans un exemple, il est tout à fait possible d’imaginer une situation où un internaute peut lancer un téléchargement à distance depuis son lieu de travail, grâce à son mobile et à l’interface web d’µTorrent Web, pour ensuite de réceptionner le fichier complet en fin de journée. S’il y a suffisamment de sources disponibles, bien évidemment.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés