Avec l'arrivée massive de la 3D dans les foyers, la question de l'impact d'une telle technologie sur la vision humaine se fait de plus en plus criante. Car malgré les avertissements présents sur les consoles de jeux ou les téléviseurs 3D, la nocivité est difficile à évaluer dans la mesure où il ne s'agit que du début d'une adoption générale.

Après les inquiétudes autour du téléphone portable, dont la nocivité n’est pour l’heure pas encore clairement définie, va-t-il falloir se méfier désormais de la technologie 3D qui arrive de toute part dans les foyers ? À en croire la mise en garde d’Audioholics, la démocratisation d’une telle technologie et son adoption massive pourraient entrainer certaines complications de santé.

Selon eux, le bon développement de la vision chez un enfant pourrait être affecté suite à une exposition trop longue ou trop fréquente devant un écran 3D. Ce serait particulièrement le cas chez les enfants en bas-âge, notamment ceux ayant moins de sept ans.

« Voir un film en 3D chaque mois au cinéma n’affectera vraisemblablement pas la vision d’un individu, notamment lorsque le sujet est adulte ; Cependant, si nous introduisons les effets 3D dans un foyer, nous augmentons drastiquement notre exposition. Nous pourrions rester des jours à la maison à regarder des contenus 3D sur notre nouveau téléviseur 3D » s’inquiète Audioholics.

Et Wayde Robson de fustiger le comportement des industriels : « la vérité est que l’exposition prolongée d’un individu devant une image en 3D peut causer davantage de dégâts que ce que veut bien dire l’industrie électronique sur le sujet« . Les enjeux financiers passeraient-ils avant les intérêts de santé publique ?

Des industriels ont pourtant mis en garde sur certaines pratiques qui pourraient affecter la vision. C’est par exemple le cas de Nintendo, particulièrement concerné dans la mesure où l’entreprise japonaise souhaite commercialiser l’année prochaine une nouvelle console portable capable d’afficher des effets 3D à l’écran et sans recourir à des lunettes spéciales.

Une inquiétude que n’a pas attendu Nintendo pour communiquer sur le sujet. Le 18 juin dernier, le président de Nintendo Amérique, Reggie Fils-Aime, a expliqué ce n’était pas une préoccupation majeure pour la société. La Nintendo 3DS n’a pas de « répercussions sur la santé » a-t-il affirmé, dans des propos rapportés par Kotaku.

« Nous sommes en train de travailler avec des experts en la matière, nous avons procédé à des tests étendus. Nous avons une tradition qui nous conduit à apporter les produits les plus qualitatifs sur le marché » a poursuivi le patron de Nintendo Amérique.

Ceci étant, dans la mesure où la console pourrait persuader des parents de l’acheter pour leurs bambins, Reggie Fils-Aime prévient qu’il n’est pas recommandé d’offrir une telle console à un enfant en bas âge : « nous allons indiquer que les très jeunes enfants ne doivent pas regarder des images en 3D« .

« Chez les jeunes enfants, les muscles des yeux ne sont pas totalement formés… c’est le même message que l’industrie indique sur les films en 3D, donc c’est un protocole standard. Nous avions le même type d’avertissement pour le Virtual Boy » a-t-il poursuivi.

Mais malgré la présence de tels avertissements, Audioholics reste particulièrement alarmiste. En effet, la technologie 3D risque d’affecter la vision pour entrainer un strabisme. Ce syndrome peut se percevoir à l’oeil nu, dans la mesure où les axes des deux yeux ne sont plus parallèles.

Le cerveau, pour éviter de voir double, ignore alors l’une des deux images pour se concentrer sur une seule. Malheureusement, sans le second oeil, le sujet perd sa vision en trois dimensions.

Tout comme les téléphones mobiles, il est sans doute trop tôt pour savoir avec précision si la technologie 3D peut affecter d’une façon ou d’une autre la santé. Cependant, l’absence – pour l’instant – d’études sur la question ne doit amputer personne du bon sens, surtout à l’heure où la technologie 3D entre dans les foyers.

Tout comme il n’est pas recommandé de rester 24 heures sur 24 devant la télé, il ne sera pas plus recommandé de rester trop longtemps devant des écrans en 3D. Nul doute que bon nombre de parents seront très regardants sur les contenus 3D à destination des enfants (chaines de télévision, jeux vidéo…)

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés