Parmi les questions soulevées par l’annonce du projet WebM, se posait celle de l’avenir de l’Ogg Theora. Jusqu’à présent, il s’agissait du format vidéo libre de droits soutenu par la fondation Mozilla, qui avait même investi 100.000 dollars pour l’aider à concurrencer le H.264. La Fondation Xiph.org y travaillait depuis plus de 5 ans, sans véritable succès. Serait-elle laissée telle un chien abandonné sur le bord de la route, à peine remerciée pour ses loyaux services ?

Pas du tout. La Fondation a indiqué qu’elle soutenait entièrement le projet WebM, et qu’elle contribuerait à son développement et son déploiement. « Le succès au sein de la communauté Open Source est vital pour le plus succès plus large de WebM« , indique Xiph sur son site.

« L’adoption par la communauté d’une nouvelle base open-sourcée, telle que VP8, est traditionnellement périlleuse. Xiph a été la première organisation à développer et à promouvoir le précédent codec VP3 lorsque On2 a publié les sources, et nous savons qu’un travail substantiel est encore devant nous pour faire de WebM un succès. Dans cet objectif, nous avons hâte de travailler avec les autres projets communautaires établis qui contribuent déjà à WebM, comme Matroska, ffmpeg, Gstreamer, et Mozilla, et des entreprises leader dirigées vers l’open-source comme Google, Opera, Red Hat et d’autes« .

La Fondation Xiph.org avait de toute façon déjà pu se satisfaire de voir son format audio Ogg Vorbis être adopté comme standard au sein du WebM, pour ajouter le son à la vidéo.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés