Le navigateur Firefox 3.1 prendra bientôt en charge un nouveau standard HTML qui permet d'inclure des vidéos dans des pages web sans passer par un logiciel externe ou un plug-in. En préparation, la Fondation Mozilla a donné 100.000 $ à l'éditeur de Wikipedia pour qu'il développe l'utilisation du standard ouvert Ogg Theora, destiné à concurrencer le format Flash actuellement omniprésent.


Deux acteurs du logiciel et de la culture libre se donnent la main. La fondation Mozilla, qui édite le célèbre navigateur Firefox, a fait don de 100.000 dollars à la Fondation Wikimedia, qui édite l’encyclopédie collaborative Wikipédia, pour « aider à coordonner des améliorations au développement de Ogg Theora et d’autres technologies associées de vidéo ouverte« . L’Ogg Theora est un format de vidéo ouvert, qui n’exige aucun paiement de droits et n’est pas couvert par des brevets. Son équivalent audio, l’Ogg Vorbis, s’était fait connaître au début des années 2000 sans jamais réussir à concurrencer le MP3, faute d’un soutien industriel.

La version 3.1 de Firefox sera capable de jouer les fichiers multimédias aux formats Ogg sans le moindre plug-in ou logiciel de lecture externe. Le format sera supporté directement par l’implémentation dans Firefox d’un nouveau standard du HTML 5, qui permet d’inclure des vidéos dans les pages avec la même facilité que les images. Actuellement, les vidéos sur le web sont largement dominées par le format propriétaire Flash d’Adobe, utilisé notamment sur YouTube ou Dailymotion. L’élément video de HTML 5 permet d’intégrer n’importe quel format vidéo sur une page web, mais Mozilla espère réussir à imposer un format ouvert comme l’Ogg Theora.

Sur Wikipedia, toutes les vidéos et les sons sont déjà aux formats Ogg, ce qui en fait déjà l’un des principaux soutiens. Or la fondation s’est dotée récemment d’une infrastructure capable d’accueillir beaucoup plus de vidéos qu’auparavant.

Le fait que Mozilla confie ses 100.000 $ à Wikemedia plutôt qu’à la la Fondation Xiph.org responsable du développement initial d’Ogg Theora et Ogg Vorbis peut cependant surprendre. La décision démontre probablement une certaine défiance à l’égard de Xiph.org, qui n’a jamais su pousser le développement commercial de ses standards, alors que Wikimedia et Mozilla ont montré leur capacité à s’imposer auprès du grand public.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés