Amateurs de newsgroups, respectez une minute de silence. The Register nous apprend que l’université de Duke, en Caroline du Nord, a décidé de fermer son serveur Usenet, en raison des coûts devenus trop importants par rapport à la faible utilisation qui en était faite. Or, nous rappelle le magazine britannique, « les premiers messages ont commencé à affluer en 1980, lorsque deux étudiants de Duke, Tom Truscott et Jim Ellis, ont développé le protocole, en utilisant UUCP comme transport et des modems (deux auto-dialers 300 bauds) et des lignes téléphoniques comme backbone« .

C’est ainsi qu’ils ont donné naissance au réseau Usenet (UNIX User Network), lors d’une conférence Unix de janvier 1980. Ils souhaitaient alors apporter une solution alternative bon marché au réseau Arpanet, qui allait devenir Internet.

« Usenet, à l’origine indépendant, a rapidement été connecté à ARPAnet, le futur Internet. En pratique, aujourd’hui, la totalité du trafic Usenet passe par Internet. Mais certains utilisateurs se plaisent à rappeler que  » Usenet n’est pas Internet  » et pourrait exister sans ce dernier« , complète Wikipedia. « En 1986, le protocole UUCP, utilisé à l’origine pour le transport des news, a été remplacé par NNTP, conçu spécialement. Dans les deux ans qui ont suivi, le Great Renaming, réorganisation des groupes pour faire face à la croissance et à l’internationalisation du réseau, a donné à Usenet sa structure d’ensemble actuelle« .

Davantage connus aujourd’hui pour les serveurs qui hébergent des fichiers binaires, Usenet a surtout permis l’émergence des premiers forums, les newsgroups, qui ont fédéré les premières communautés d’internautes. Face à l’émergence des blogs, des flux RSS, des messageries instantanées, des forums, et des outils les plus modernes comme Twitter ou Facebook, les newsgroups ont progressivement perdu de leur attractivité.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés