°videmment, il ne s’agit pour l’instant que d’un concept. Pourtant, l’idée de contrôler un curseur avec son pied n’est peut-être pas si bête. C’est du moins ce que croit son designer, Liu Yi, sur la page présentant sa Flip Flop Mouse. Selon lui, ce périphérique « est spécialement conçu pour les individus ayant une invalidité au niveau des membres supérieurs, ne pouvant par exemple pas utiliser leur main pour déplacer la souris« .

S’enfilant presque comme une tong, la Flip Flop Mouse dispose d’un capteur sous le gros orteil pour activer le clic gauche de la souris, tandis l’orteil suivant s’occupera évidemment du clic droit pour activer le menu contextuel. Ainsi, au-delà de l’aspect très insolite du produit, ce serait un véritable atout pour les personnes handicapées désireuses de gagner en autonomie, notamment vis-à-vis de la navigation web.

Reste cependant à savoir si la souris peut être manipulée avec aisance. Si les activités basiques peuvent être réalisées avec cette Flip Flop Mouse, on imagine quand même qu’il sera difficile d’assurer avec lors d’une partie de Counter-Strike ou de n’importe quel jeu un minimum dynamique ! Et l’expression « tu joues comme un pied » prendra alors tout son sens…

Dans un autre genre, on se rappelle de la souris conçue par Warhouse disposant de 18 boutons programmables et d’un mini-joystick au niveau du pouce. Selon le constructeur, cette souris est idéale pour centraliser un maximum d’actions au niveau de la main, en programmant des raccourcis ou des fonctionnalités particulières.

Pas moins de 63 profils d’utilisation pré-définis (dont 20 jeux vidéo) accompagnent la bête, allant d’OpenOffce à Photoshop, en passant par Offce, AutoCAD ou encore World of Warcraft. Une politique radicalement différente d’Apple, qui avec sa Magic Mouse mise sur une ergonomie épurée : fini les boutons, place à une zone tactile qui autorise l’activation de macros par de simples mouvements du doigt.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés