Si l’on était pas au début du mois de novembre, on pourrait croire à un premier avril. Le fabricant de souris Warhouse a annoncé lors de l’OOoCon à Orvieto, en Italie, le lancement d’une souris sous la marque OpenOffice.org, dédiée au célèbre logiciel de bureautique open-source. Le fabricant précise toutefois qu’elle peut être utile aussi pour Adobe Photoshop, Autodesk AutoCAD ou Microsoft Office. Sa particularité ? Elle possède 18 boutons programmables, et même un mini-joystick au niveau du pouce.

« L’OOMouse est conçue pour procurer une interface utilisateur plus rapide et plus efficace pour les logiciel les plus complexes, que ce que permettent actuellement les icones, les menus déroulants et autres raccourcis clavier traditionnels« , se félicite le communiqué de presse. Dotée d’une mémoire interne de 614 Ko, elle permet de programmer et de stocker jusqu’63 profils d’utilisation, programmés et gérés grâce à un logiciel open-source qui sera publié au premier trimestre 2010. Il sera fourni avec les profils prédéfinis pour 20 jeux (World of Warcraft, Call of Duty… ) et applications.

Mais en arriver à réaliser une souris à 18 boutons, c’est réellement atteindre le paroxysme du design par l’absurde. C’est remplacer un manque d’ergonomie par un outil encore moins ergonomique, que seuls quelques illuminés sauront utiliser, et quelques fous l’apprécier. Apple, avec sa Magic mouse, a trouvé une solution radicalement opposée qui nous semble beaucoup plus intelligente. La firme de Cupertino a supprimé tout bouton, et remplacé la zone traditionnelle des boutons par une zone tactile qui permet d’exécuter des macros par de simples gestes du doigt. Les possibilités sont virtuellement infinies, et un résultat ergonomique et visuel sans doute bien meilleurs.

Mais il faudra tout de même offrir cette nouvelle souris à Christine Albanel pour qu’elle puisse créer tout plein de macros pour son pare-feu.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés