Avec déjà près de 100.000 témoignages publiés, IJustMadeLove.com propose aux internautes du monde entier de désigner sur une carte où ils ont fait l'amour, et de raconter leur relation sexuelle par le détail.

Voilà qui ne devrait pas rassurer la CNIL, inquiète de l’abandon volontaire de leur vie privée par un nombre croissant d’internautes. Traduit en français et dans une dizaine de langues, le site IJustMadeLove.com propose comme son nom l’indique aux internautes de raconter leurs exploits sexuels, en pointant le lieu de leurs échanges de fluides corporels sur une carte Google Maps.

Les internautes vantards ou ceux qui veulent au contraire dénoncer de mauvais coups peuvent ainsi se rendre sur le site et entrer en quelques clics les détails de leur relation sexuelle, qui deviendront autant de critères de recherche : relation hétérosexuelle ou homosexuelle, à l’intérieur, dehors, en bateau (est-ce si fréquent ? !), ou en voiture, avec ou sans préservatif… les jeunes dépucelé(e)s peuvent aussi préciser qu’il s’agit de leur première fois. Un ensemble d’icônes illustratives permettent également de préciser la ou les position(s) pratiquée(s) pendant l’acte. Qui se limite toutefois à deux personnes. On reste dans le domaine du convenable.

Développé par un développeur polonais de 26 ans, le site en profite pour dresser des statistiques, cependant fortement biaisées par la notoriété du site dans les différents pays. Actuellement, les USA sont ainsi désignés comme les champions du sexe, et l’on apprend que l’on utilise davantage le préservatif en Grèce (47 % des témoignages) qu’en Turquie (38 %). Sans surprise, les trois-quarts des relations sexuelles ont lieu à l’intérieur, mais tout de même 20 % à l’extérieur, et 4 % dans une voiture (oui, environ une relation sur 100 aurait lieu sur un bateau…).

Pour ceux qui veulent remplacer la cigarette par le récit, IJustMadeLove propose également des applications pour iPhone et Android qui peuvent s’utiliser dans le lit juste après l’amour.

En principe, à moins de laisser son adresse e-mail dans le formulaire, le site est anonyme. Seul Google, via l’API Google Maps, enregistre l’adresse IP de ceux qui laissent des témoignages. Le règlement du site interdit par ailleurs de joindre aux messages des photos ou des vidéos pornographiques, ou de mettre la photo d’un tiers sans sa permission. En principe.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés