Souvent décriée, parfois vandalisée, mais omniprésente et très pratique : l'encyclopédie Wikipédia est désormais profondément ancrée dans le paysage du web, de la même façon que peut l'être Google. Or, ces jours-ci deux évènements ont été fêtés par la communauté : les neuf ans d'existence du projet et le cap des 900 000 articles pour la version francophone.

Le 15 janvier dernier, la plus célèbre des encyclopédies libre et gratuite célébrait ses neuf ans d’existence à travers le Wikipedia Day. Et tandis que chacun se remémorait le chemin parcouru depuis le lancement de Wikipédia, avec son propre nom de domaine (wikipedia.com), la communauté francophone se préparait déjà à fêter un second évènement : le passage du cap des 900 000 articles encyclopédiques rédigés en français.

Multilingue, libre, universel et gratuit, le projet Wikipédia est une formidable réussite de la coopération entre internautes. D’ailleurs, lorsque le magazine Times a reconnu « Vous » (You) comme personnalité de l’année 2006, l’encyclopédie a été citée aux côtés de YouTube et MySpace comme l’un des exemples de services « Web 2.0 » où les internautes partagent, collaborent et interagissent entre eux.

Désormais déclinée en 267 langues différentes (dont 89 avec plus de 10 000 articles disponibles), la croissance de l’encyclopédie est surtout entrainée par un noyau dur de dix versions dotées de plus de 500 000 articles : la version anglaise (3,16 millions d’articles), allemande (1 million), française (900 000), polonaise (668 000), italienne (649 000), japonaise (646 000), néerlandaise (582 000), espagnole (552 000) et portugaise (537 000). Et selon les statistiques du site, plus de 750 000 internautes ont créé un compte, et 16 184 d’entre eux ont participé durant le dernier mois. Bénévolement.

Et le millionième article alors ? Au rythme actuel (environ 100 000 articles rédigés chaque année), on peut facilement anticiper que le cap sera franchi en fin d’année ou dans les premières semaines de 2011. Cependant, il arrivera sans doute un jour où la courbe traçant la hausse du nombre d’articles affichera ses premiers signes de faiblesse. Car à force de multiplier encore et encore les nouveaux articles, il devient difficile – à moins d’être un expert dans un domaine spécifique – de trouver de nouveaux thèmes à lancer.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés