Si la science est confrontée à d'importants défis à résoudre, cette discipline est parfois l'occasion de travaux plus originaux. Ainsi, à l'occasion d'une compétition internationale, le Genetically Engineered Machine, une équipe japonaise s'est amusée à reproduire Mario à travers des bactéries génétiquement modifiées.

Reproduire un célèbre personnage de jeu vidéo grâce à des bactéries génétiquement modifiées ? C’est le pari un peu fou qu’ont suivi des étudiants en nanotechnologie.

À l’occasion de la compétition internationale Genetically Engineered Machine (iGEM – international Genetically Engineered Machine), l’équipe japonaise représentant le laboratoire de l’université d’Osaka a réalisé un Mario ressemblant typiquement aux premiers jeux développés par Nintendo dans les années 90.

Pour parvenir à ce résultat, ces étudiants de la « Team Osaka » ont notamment agi sur les protéines fluorescentes et les pigments caroténoïdes, nous apprend New Scientist. Cette image fait d’ailleurs parti d’une série de dix travaux artistiques sur l’univers microbien. Reste cependant à voir quelles seront les retombées scientifiques réelles d’une telle prouesse !

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés