L'iPhone serait-il devenu une menace pour le Kindle d'Amazon ? Selon une étude dirigée par Flurry, la boutique en ligne d'Apple accueille depuis quelques semaines davantage de livres électroniques que de jeux pour mobiles. Et l'écart semble se creuser au fil du temps. Est-ce le révélateur d'une tendance de fond ou un phénomène temporaire ?

Le phénomène du livre électronique prendrait-il de l’ampleur ? Selon une étude menée par Flurry, la boutique en ligne AppStore a accueilli au mois de septembre plus d’e-books que de jeux. Cela expliquerait au passage l’intérêt que porte Apple sur les tablettes tactiles, dont les rumeurs remontent à plus d’un an. Et cela expliquerait l’agitation qui règne chez plusieurs constructeurs, comment Amazon avec son Kindle 2 ou Microsoft et son hypothétique appareil Courier.

En effet, depuis le mois d’août le pourcentage d’e-books proposés sur l’AppStore a connu une ascension assez forte. Alors qu’au mois de juillet, à peine 10 % de l’ensemble des applications disponibles sur la boutique en ligne concernaient les livres électroniques, fin octobre ce résultat a plus que doublé pour atteindre les 20 %. Selon Flurry, « une nouvelle application sur cinq proposée sur l’AppStore était un e-book« .

Toujours selon la société spécialisée dans l’analyse des applications mobiles, « au mois d’août, 1 % des Américains ont déjà lu un livre sur l’iPhone« . Dès lors, imaginer qu’Apple et son téléphone mobile pourrait menacer Amazon et sa tablette dédiée, il n’y a qu’un pas. Pour Flurry, « la forte hausse de l’activité des livres électroniques indique qu’Apple se positionne pour prendre des parts de marché au Kindle d’Amazon, de la même manière que l’entreprise l’a fait avec la Nintendo DS« .

Toutefois, l’augmentation de l’offre sur l’App Store ne signifie pas pour autant une augmentation des téléchargements du côté des utilisateurs. Cependant, ce renversement révèle une tendance qui va probablement amener Apple à ajuster sa politique pour mieux coller aux fluctuations du marché.

D’ailleurs, lors de la dernière keynote d’Apple, l’industrie musicale s’était émue du désintérêt progressif que manifestait la firme de Cupertino pour la musique. L’analyste Charles Wolf, de Needham, avait alors expliqué que « l’avenir stratégique d’Apple est lié à l’App Store, la musique n’ayant plus une importance stratégique pour l’entreprise« . Les jeux également ?

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés