Sony a changé en urgence une publicité vantant les mérites de sa nouvelle console PlayStation 3. En effet, la campagne mettait en scène un client et un vendeur, où ce dernier évoquait la fameuse fraude 4-1-9 dans son discours. Aussi appelée arnaque nigériane, cette escroquerie ne met guère en valeur la population nigériane. Et le gouvernement local n'a évidemment pas apprécié cette énième attaque contre la réputation du pays.

Si la fraude 4-1-9 (aussi appelée scam 4-1-9 ou arnaque nigériane) est un véritable fléau pour les internautes, elle est également une des composantes du folklore Internet. Intitulée selon le numéro de l’article du code nigérian sanctionnant ce type de fraude, cette escroquerie met très souvent en scène un politicien, un homme d’affaire ou un prince très riche mais ayant quelques difficultés à récupérer une importante somme d’argent.

Dans ces cas-là, le malheureux bougre fait appel à la solidarité des internautes en envoyant un mail afin de tomber sur un destinataire qui aura la main sur le coeur. Or, l’objectif est évidemment d’extorquer un maximum de fonds au destinataire du courrier électronique en lui faisant miroiter une récompense mirobolante. Naturellement, le gouvernement nigérian apprécie assez peu la mauvaise image qui en résulte.

Or, dans une publicité diffusée aux États-Unis, Sony évoque justement cette fameuse fraude 4-1-9. Dans le clip incriminé, nous découvrons un vendeur interrogé sur le prix de la nouvelle PlayStation 3 « Slim » du constructeur japonais. » Vous ne pouvez pas croire tout ce que vous lisez sur Internet » dit-il à l’attention d’un potentiel client. « Ou alors je serais un millionnaire nigérian à l’heure actuelle« . Il n’en fallait pas moins pour déclencher les foudres des autorités nigérianes.

« Le Nigeria demande des excuses inconditionnelles de Sony Corporation pour la campagne délibérément négative contre la réputation et l’image du pays » a déclaré le gouvernement nigérian, dans un communiqué. « Le gouvernement y voit comme une tentative de Sony Corporation de porter atteinte aux intérêts commerciaux du Nigeria tout autour du monde. Cette insinuation est de mauvaise foi est inacceptable. Le gouvernement et l’honnête peuple du Nigeria rejette cette attaque injustifiée contre la réputation et l’image du pays « .

Sony a présenté ses excuses pour les offenses causées par la publicité, indiquant que celle-ci ne devait pas être diffusée en-dehors des États-Unis. « Nous avons été prévenus qu’une récente campagne publicitaire pour la PlayStation a pu offenser certains membres de la communauté nigériane » a indiqué Sony dans un communiqué. « Nous n’avons jamais souhaité créer une situation pouvant heurter quelqu’un, et nous avons immédiatement décidé d’arrêter la diffusion de cette campagne publicitaire. Nous présentons nos excuses à toutes les personnes ayant été blessées« .

La séquence controversée de la publicité a été remplacée, avec le vendeur indiquant désormais : « Vous ne pouvez pas croire tout ce que vous lisez sur Internet – C’est ainsi que la première guerre mondiale a débuté » (You can’t believe everything you read on the internet – that’s how World War I started).

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés