Si on peut faire beaucoup de choses avec Google Earth, peu avait vu dans cette application un moyen pour relancer le mythe du monstre du Loch Ness. Jusqu'à Jason Cooke qui a remarqué une image assez particulière au dessus du fameux lac écossais...

Si vous êtes amateur de cryptozoologie, voilà une actualité qui devrait certainement vous ravir : un internaute anglais, Jason Cooke, affirme avoir repéré ni plus ni moins le monstre du Loch Ness grâce à… Google Earth ! En effet, le logiciel permet une visualisation de la Terre grâce à un assemblage de photographies aériennes ou satellitaires. Ainsi, chacun peut survoler la planète Terre et zoomer à loisir sur n’importe quel endroit du globe… ou presque.

Et c’est ce qu’a fait Jason Cooke, en se baladant en Ecosse, au dessus du lac situé dans les Highlands. Enthousiasmé par sa prétendue trouvaille, il a évidemment prévenu les médias. « Je ne pouvais pas y croire. C’est exactement la description de Nessie » a-t-il déclaré au Sun. Le chercheur Adrian Shine, du Projet Loch Ness, a également réagi, de façon néanmoins plus modérée « C’est vraiment intriguant. Cela demande une étude plus poussée« .

L’image en question peut-être visible en entrant les coordonnées suivantes : Latitude 57°12’52.13″N, Longitude 4°34’14.16″W. Comme le note The Telegraph, ce n’est pas la première fois que des traques sont organisées pour tenter de confirmer l’existence d’une créature évoquée en 1933, mais semble tenir plus du mythe que d’autre chose. Ainsi, en 2008 les scientifiques ont utilisé un sonar et des caméras sous-marines dans le lac pour mettre la main dessus. D’autres ont évoqué que le changement climatique a peut-être tout simplement tué l’animal.

Alors, n’est-ce finalement qu’un hoax cette histoire de Loch Ness repéré par Google Earth ? En tout cas, c’est une utilisation pour le moins originale et amusante d’un logiciel informatique ! Et cette histoire donnera sans aucun doute à Google Earth un intérêt renouvelé pour les amateurs des animaux cachés. Nous vous tenons au courant si jamais le Yéti apparait sur Google Earth ou si les petits hommes verts prennent la pose sur Google Mars !

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés