Dans une brève annonce, les responsables du newsgroup AlloNews indiquent avoir été obligés de fermer le site, suite à une plainte déposée à leur encontre. Les serveurs vont donc être progressivement fermés, les derniers étant programmés pour être encore actifs jusqu'au 5 septembre 2009.

Si les échanges sur des réseaux peer-to-peer comme BitTorrent ou Emule sont fréquemment ciblés par les détenteurs de droits, d’autres services sont parfois atteints par une plainte. C’est ainsi le cas du newsgroup AlloNews qui a été contraint de cesser son activité aujourd’hui, après le dépôt d’une plainte à l’encontre du service. Par prudence vis-à-vis des membres, mais aussi pour l’équipe qui gérait le site, AlloNews a donc préféré mettre fin à l’aventure en fermant le site web.

Pour autant, AlloNews indique que les serveurs seront encore en service pendant un mois, jusqu’au 5 septembre 2009. En effet, la date d’expiration des formules dites « Découverte » (15 à 20 Go de téléchargement, 6 à 10 threads, accès SSL inclus…) a été placée suffisamment loin pour respecter au mieux les engagements d’AlloNews vis-à-vis des clients, en maintenant notamment le support.

Vraisemblablement, la plainte qui a impactée le newsgroup émane d’un ayant-droit qui a constaté d’une façon ou d’une autre une ou plusieurs infractions au droit d’auteur à travers le service proposé par AlloNews. Ce n’est pas la première fois que les newsgroups sont victimes de censure, de bridage ou de suppression pure et simple de certains de ces services.

Pour autant, ces différentes mesures étaient principalement des décisions politiques, afin d’apaiser les relations parfois tendues entre les FAI et les industries culturelles. Toutefois, contrairement aux échanges classiques en peer-to-peer, les newsgroups sont beaucoup plus sécurisés puisqu’il n’est pas simple de connaitre la nature des échanges sur ces services.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés