E-Data a réussi son coup. L'obscure société qui détient un brevet vieux de près de 20 ans vient de conclure un accord avec Apple qui autorise la firme de Cupertino à vendre des morceaux de musique sur sa plateforme iTunes Music Store.

Délivré en 1985, le brevet de E-Data donne à son titulaire le droit exclusif de mettre en vente du contenu diffusé à distance et destiné à être copié sur un support physique. Apple, parmi 14 autres grands groupes (comme le New York Times ou Amazon.com) avaient été poursuivis, au motif que les morceaux de musique pouvaient être enregistrés sur CD ou disque dur.

Microsoft, HMV (la FNAC américaine) ou encore Loudeye qui possède désormais OD2, ont d’ores-et-déjà signé un accord avec la société E-Data. Cette dernière exerce un véritable terrorisme juridico-financier sur les plus grands groupes d’e-commerce qui proposent du contenu électronique. Encore valable jusqu’en 2005, le brevet connaît ses dernières heures « de gloire », mais aura sans doute permis de soulever de nombreux millions de dollars avant son échéance. Les chiffres des accords restent confidentiels.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés