Est-ce un banal piratage, ou un détournement technologique commandé par l’Algérie au profit de la campagne présidentielle d’Abdelaziz Bouteflika ? Selon plusieurs sources locales, le site Google.dz renvoyait lundi vers une page entièrement consacrée à la campagne du leader algérien. D’autres indiquent que les abonnés du fournisseur d’accès Eepad sont toujours victimes du détournement du nom de domaine. Mais alors que certains parlent de piratage, le portail Kabyle La-Kabylie.com met en doute ces allégations.

« Il faut savoir que l’Etat algérien est le seul maître à bord quand aux noms de domaines en .dz (…), pour que Google.dz affiche autre chose que le moteur de recherche, il suffit à celui, le seul d’ailleurs, qui a la main mise sur les noms de domaines algériens de changer les DNS (Domain name système) du site de Google, par d’autres DNS (Ceux d’une page Web de Bouteflika par exemple)« , explique le portail.

Toutefois si l’Etat algérien contrôle effectivement le DNS root de l’extension .dz, celui-ci est ensuite relayé par des DNS secondaires au niveau notamment de chaque fournisseur d’accès à Internet. Un piratage des serveurs DNS du FAI Eepad reste donc l’hypothèse la plus probable.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés