Après avoir prétendu que La Quadrature du Net se résumait à 5 gus dans un garage, le cabinet du ministère de la culture monte en puissance. Alors que les députés se disent « inondés » de mails de citoyens qui s’opposent à la loi Hadopi, un conseiller a assuré au site de Marianne que « la Quadrature du Net prétend porter la voix de centaines de milliers d’internautes mais nous savons qu’ils ne sont pas représentatifs (…) Il s’agit juste d’un groupe de pression qui s’est emparé de cette cause de manière illégitime et qui fabrique des adresses IP pour envoyer des mails !« .

Au moins, le conseiller avoue que l’on peut falsifier des adresses IP, ce qui en dit long sur la qualité des preuves qu’ils espèrent collecter avec l’Hadopi, qui fondera ses sanctions sur des relevés d’adresses IP…

Contactée par Numerama, la Quadrature du Net dénonce un ministère qui « étale son inculture en matière de technologies numériques en parlant d’adresses IP « fabriquées » !« .

« Après avoir bien ri, nous avons été aterrés du peu de considération qu’ils font de ces milliers de mails de citoyens inquiets de cette loi imbécile et dangereuse. Hormis les lobbies des industries vieillissantes du divertissement, nul ne devrait pouvoir s’exprimer selon ChristineAlbanel  ? », s’interroge le porte-parole du collectif, Jérémie Zimmermann.

« Il est tout de même invraisemblable que ce soit le ministère de la Culture qui légifère au sujet d’Internet, alors que ses membres semblentne pas savoir ce que sont des adresses IP et si elles se « fabriquent » , poursuit-il. « Et à supposer que ces adresses IP se « fabriquent », comme les experts du ministère semblent l’avancer gaillardement, que dire alors des procédures de l’HADOPI qui condamneront des citoyens, dont de nombreux
innocents, sur la seule foi de relevés d’adresses IP ?
« .

Pour la Quadrature du Net, « il est décidémment plus que jamais nécessaire de contacter ses députés, par téléphone de préférence, pour leur indiquer les absurdités et les dangers de ce texte d’un autre âge, qui sera obsolète dès le jour de sa promulgation« .

Jérémie Zimmermann livre un dernier conseil aux internautes : « si vous envoyez des courriers électroniques, faites qu’ils soient personnalisés, n’envoyez pas de mails copiés/collés qui sont contreproductifs, et n’oubliez pas de préciser votre adresse physique et votre numero de téléphone, pour que vos interlocuteurs puissent vérifier que vous n’êtespas « fabriqués », mais bien réels ! « 

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés