Le marché des TV LCD et des écrans plasma se concentre un peu plus. Frappé par la crise, le groupe d’électronique Pioneer a annoncé jeudi qu’il allait supprimer 10.000 emplois à travers le monde, et se retirer définitivement du marché des téléviseurs d’ici un an. Un choix logique compte tenu de la conjoncture et des projections pessimistes du marché.

Plébiscités pour leurs qualité par la presse et les spécialistes, les téléviseurs Kuro vendus par la firme sont beaucoup trop chers pour séduire le grand public et être rentables.

Le constructeur japonais veut désormais se concentrer sur des marchés moins concurrentiels pour se remettre sur de bons rails après l’annonce d’un déficit record de 130 milliards de yens (1,1 milliard d’euros) prévu pour son exercice 2008/2009 qui s’achèvera le 31 mars.

« Pioneer a été affecté par des changements radicaux de la situation économique depuis l’automne 2008« , a expliqué le groupe, qui montre du doigt une forte chute de la consommation dans les pays industrialisés et l’accélération de l’appréciation du yen, très défavorable aux exportations. Au cours du seul troisième trimestre, Pioneer a subi une perte nette d’environ 218 millions d’euros, alors qu’il avait réalisé un bénéfice net de 1,7 milliards d’euros un an plus tôt.

Pioneer ne vendra plus de téléviseurs après mars 2010, et se spécialise désormais sur quelques secteurs encore en croissance, comme les systèmes audio sur les automobiles ou les GPS, les appareils Home Cinéma périphériques (lecteurs Blu-Ray, amplis HD, set-top box, etc.), et les appareils pour DJ.

Déjà en 2008, Pioneer avait arrêté la production de dalles-mères pour les téléviseurs Plasma, et signé un partenariat avec Panasonic.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés