L’Association des Services Internet Communautaires (ASIC) a salué vendredi le travail d’Eric Besson à la tête du Secrétariat d’Etat à l’Economie Numérique, où il est remplacé par Nathalie Kosciusko-Morizet. L’ancien socialiste « a permis de définir à l’occasion du Plan France Numérique 2012 une stratégie claire notamment pour pérenniser le statut des hébergeurs et dynamiser un internet ouvert« , se félicite l’association fondée par AOL, Dailymotion, Google, Yahoo et… Priceminister, le petit commerce en ligne créé par le frère de NKM. Pierre Kosciusko-Morizet, déjà président de l’Association pour le commerce et les services en ligne (Acsel), est d’ailleurs également co-président de l’ASIC. Un homme d’influence.

« Les membres de l’ASIC attendent désormais de Nathalie Kosciusko-Morizet une transformation de cette stratégie en des actes clairs et forts pour que l’économie numérique française prenne dans l’économie globale la place centrale que ses voisines européennes ont obtenue (sans même parler du plan de relance de Barack Obama)« , indique l’Association dans un communiqué.

De son côté le collectif La Quadrature Du Net, contacté par Numerama, « souhaite bonne chance » à la nouvelle secrétaire d’Etat, et « lui conseille, si elle se préoccupe réellement de sauvegarder l’économie numérique, de commencer par exiger
le retrait de la loi Création et Interne
t ».

« La « riposte graduée » semble en effet être la plus grande menace qui plane actuellement sur l’essor de l’économie numérique française, et de l’image de la France sur Internet« , estime le collectif qui défend les libertés individuelles sur Internet.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés