Mise à jour : le ministère a mis en ligne un communiqué pour expliquer sa bourde. L’explication donnée est toutefois peu convaincante ; la vraie URL donnée après une prétendue erreur de typo est en effet un site uniquement informatif sur la VOD, qui ne propose aucun des contenus pour lequel il était référencé (et sûrement pas ni des jeux ni de la musique). « Pour éviter les arnaques, le plus sûr est de passer par des sites connus et de fuir ceux qui promettent un accès illimité à des milliers de fichiers en échange des coordonnées d’une carte bancaire », conseille le communiqué.

Nous vous révélions ce matin que le site de propagande en faveur de la riposte graduée créé par le ministère de la Culture, Jaimelesartistes.fr, référençait parmi les offres légales un site qui n’a rien de légal, bien au contraire. Non seulement le site encourage les internautes à utiliser le logiciel de P2P LimeWire et le site de liens BitTorrent Mininova pour trouver films et musique, mais en plus il fait payer pour cela 27 euros aux consommateurs qui se font avoir avec les félicitations du gouvernement.

Contacté immédiatement après la parution de l’article pour recueillir sa réaction, le cabinet du ministère de la Culture n’a pas encore réagi à notre publication. En tout cas, il n’a pas pris la peine de nous répondre. Mais la référence plus que gênante a été retirée illico de la page des offres légales.

C’est une chance pour le ministère que Google n’ait pas eu le temps de mettre la page en cache.

Mais c’est pas de chance pour le ministère que Yahoo, lui, ait eu le temps.

Et c’est encore moins de chance que, si ça disparaissait aussi du cache de Yahoo, Numerama en ait gardé une trace qui, elle, ne disparaîtra pas.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés