Ca n’est pas encore arrivé en France, mais les cas se multiplient en Europe de fournisseurs d’accès à Internet condamnés à bloquer l’accès à des sites de liens P2P. A chaque fois cependant, la décision est annulée en appel. Ca a été le cas au Danemark, et plus récemment en Italie, où les tentatives d’empêcher les internautes locaux d’accéder au site The Pirate Bay sont restées infructueuses. Ce qui n’empêche pas la Roumanie de tenter à son tour un blocage, cette fois du plus gros tracker BitTorrent roumain, Torrentbits.ro.

Selon TorrentFreak, le principal fournisseur d’accès à Internet du pays, UPC Romania, qui compte environ 1 million d’abonnés, aurait mis en œuvre un filtrage qui bloque l’accès à Torrentbits.ro. Le site reste accessible aux abonnés des autres fournisseurs d’accès. L’article de TorrentFreak ne précise pas cependant si la décision de UPC est intervenue à la suite d’une décision judiciaire, ou par excès de zèle pour satisfaire les ayants droit.

Ca n’est toutefois pas la première fois que Torrentbits.ro est ainsi l’objet de pressions, puisqu’en mai 2007, ses administrateurs avaient été mis en garde à vue suite à une perquisition, avant d’être relâchés.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés