Terrible image affichée sur sa Une par Les Echos que celle de la part d’audience de TF1, qui semble se diriger vers les abîmes dans une course inexorable depuis les années 1990. Rien ne semble pouvoir inverser la tendance. Ni le changement de direction de la chaîne, ni le départ de PPDA, ni même la diffusion toujours plus nombreuse de programmes populistes faits de larmes, de blagues potaches et de gros seins. En moins de vingt ans, la première chaîne a vu son audience passer de 41 % des spectateurs à moins de 28 %.

Rien ne semble capable d’enrayer la chute, moins encore aujourd’hui qu’hier. La TNT est passée par là. Internet aussi. La multiplication des écrans et des programmes, l’arrivée de nouveaux loisirs et de nouveaux médias (jeux vidéo, blogs, DVD, sites de partage de vidéo, p2p,…) creusent chaque jour un peu plus le matelas doré du groupe Bouygues.

Comme l’industrie du disque, et dans une moindre mesure l’industrie du cinéma, TF1 est victime d’un changement de technologie qui engendre un changement d’époque. Les allumeurs de réverbères ont fait place aux ampoules électriques, les cochés ont fait place aux voitures, et la télévision fera place à Internet. Pour une grande partie. Les journalistes feront place aux bloggeurs et aux sites internet qui véhiculent l’information tout aussi bien, voire mieux.

Et ce changement d’époque agace TF1, qui s’en prend aux blogueurs comme l’industrie du disque s’en prend aux pirates ; en fait, à ceux qui peuvent diffuser l’information et la culture sans passer par eux.

Dans une interview au Point, le directeur de l’information de TF1 Jean-Claude Dassier accuse les blogueurs qui « s’enivrent de leur nouveau petit pouvoir » (sic) et critiquent le 20H à la sauce Ferrari, qui n’aurait rien de différent du journal à la PDDA. « Que les blogueurs reviennent aux fondamentaux du journalisme plutôt que de nous donner des leçons en permanence et de donner la parole à ceux qui ne savent que critiquer« , s’énerve Dassier.

Pour le directeur de l’information de TF1, habitué aux silencieuses ménagères de moins de 50 ans, la possibilité offerte aux lecteurs des blogs de s’exprimer librement à travers les commentaires est à proscrire.

« L’interactivité ? Oui, pour permettre au lecteur de poser des questions et de témoigner. Mais pas pour déverser cette bile atroce« .

Si TF1 veut investir massivement sur Internet, on ne peut pas dire que Jean-Claude Dassier lui ait rendu un grand service. C’est d’autant moins bien vu que la chaîne possède 35 % du capital d’Overblog… la deuxième plateforme de blogs en France.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés