Voici une nouvelle à prendre avec toutes les pincettes qu'il se doit. Selon le journal australien "The Sidney Morning Herald", Kazaa aurait lancé l'idée de taxer les utilisateurs pour leurs téléchargements afin qu'ils puissent finalement obtenir en toute légalité la musique qu'ils souhaitent.

A en croire le journal, la proposition lancée par Sharman Networks serait de faire payer les utilisateurs par carte de crédit dans un premier temps, puis directement par surtaxe de la facture d’accès à Internet en fonction du nombre de fichiers téléchargés. Nikki Hemming, le président de Sharman, installé à Sidney, aurait ainsi déclaré que le modèle économique offrait « beaucoup d’espoir pour l’industrie du divertissement ».

Les cinq majors de l’industrie du disque étudieraient en ce moment la question… si question il y a vraiment, ce dont l’on doute encore beaucoup.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés