Si les tablettes classiques subissent une lente érosion depuis plusieurs mois, les modèles hybrides à mi-chemin entre tablette et PC arrivent à tirer leur épingle du jeu.

Le marché des tablettes ne parvient toujours pas à sortir la tête hors de l’eau, signe que l’espace occupé par ces terminaux est de plus en plus remis en cause par les smartphones (notamment les modèles dotés d’un écran de grande taille) mais aussi par les appareils hybrides, qui offrent une solution à mi-chemin entre l’ordinateur portable et la tablette détachable.

Les analystes du cabinet IDC signalent que les livraisons de tablettes dans le monde ont chuté de 12,3 % au cours du deuxième trimestre, signant, selon Venture Beat, le septième trimestre consécutif de baisse. Il s’en est écoulé 38,7 millions sur cette période, contre 44,1 millions au deuxième trimestre 2015. Les tablettes détachables, qui sont incluses dans ces statistiques, sont les seules à progresser.

test-surface-pro-60
Une Surface Pro.

La montée en puissance de ces produits, dans un contexte de baisse généralisée, est constatée depuis quelques mois déjà. En début d’année, un rapport du même cabinet notait une forte croissance pour la vente de tablettes détachables, malgré un contexte défavorable, marqué par la chute des ventes des PC et des tablettes. Une tendance qui a été confirmée quelques semaines plus tard.

« Les particuliers et les entreprises cherchent des formes de produit et des systèmes d’exploitation offrant plus de productivité — c’est la raison pour laquelle nous voyons de la croissance du côté des détachables », commente Jitesh Ubrani, un analyste senior chez IDC. Mais attention à ne pas trop attendre de ce type de produit : les tablettes classiques représentent toujours la vaste majorité du secteur.

Pour IDC, le marché des détachables devrait connaître une accélération dans les mois à venir avec l’évolution d’Android, qui est encore un peu en retrait sur ce terrain. « Pour le moment, il est compliqué pour Android de rivaliser avec des produits détachables iOS et Windows. les 12 à 18 mois à venir seront très intéressants lorsque Google lancera sa prochaine version d’Android avec un meilleur support du multi-tâche ».

iPad Pro démo
Un iPad Pro.

La montée en puissance des produits hybrides répond à un besoin évident du public, qui cherche un produit nomade — en l’espèce, la tablette — qui puisse répondre à la grande majorité des usages que l’on peut avoir avec un PC, tout en pouvant évoluer ponctuellement en un outil plus efficace sur le plan de la productivité, en clipsant un clavier dédié pour lui donner l’allure d’un PC.

Lors de nos tests de la Surface Pro 4, du Surface Book et de l’iPad Pro, c’est l’impression générale qui s’est dégagée de ces trois appareils, plutôt orientés vers le segment des professionnels sur le plan marketing, mais qui peuvent en réalité convenir à l’usager lambda, qui peut ainsi basculer d’une approche uniquement tactile en déplacement à un mode de production plus pertinent via le clavier et la souris.

 

À lire sur Numerama : Les tablettes détachables ont le vent en poupe

 

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés