Pour des raisons de sécurité routière, la vitesse maximale des trottinettes électriques en location pourrait être bridée à 10 km/h dans Paris. Quelques zones sont déjà sous ce régime.

Il n’y a pas que la vitesse maximale de circulation des voitures qui est revue à la baisse dans Paris. Alors que les automobiles doivent désormais se déplacer à 30 km/h, sauf pour quelques axes et le boulevard périphérique, les trottinettes électriques proposées en location devraient elles aussi ralentir dans la capitale : Le Parisien rapporte dans son édition du 7 septembre que la réflexion avance sur le sujet.

En l’état actuel des choses, il s’agirait de passer la vitesse maximale de ces engins à 10 km/h dans un grand nombre de zones de la ville, voire dans sa totalité, à l’exception peut-être des boulevards et des quais de Seine. Cette perspective n’est en fait pas tout à fait nouvelle : elle est déjà dans l’air depuis des mois. D’ailleurs, cette limite à 10 km/h figure déjà dans certains lieux très fréquentés.

Faire le zouave à trottinette, c’est terminé. C’est du moins ce que souhaitent les pouvoirs publics. // Source : Gwénaëlle Hamon

Dans ces zones ralenties, regroupées au cœur de Paris (comme Bastille, Les Halles ou bien République), la vitesse des trottinettes électriques en libre-service doit être bridée grâce à la géolocalisation des engins, de manière automatique. Ainsi le ou la trottinettiste n’a rien à faire de particulier, sinon de faire attention aux passants et à la circulation — comme d’habitude. Onze lieux en tout sont concernés.

À l’époque, la mairie de Paris indiquait qu’après l’été, un bilan de cette première phase serait tiré pour envisager d’étendre ces dispositions dans tout le centre de la ville et peut-être partout ailleurs. Cité par Le Parisien, un courrier du maire du 6e arrondissement ne fait pas dans la dentelle, puisqu’il souhaite passer presque toute la zone sous ce régime, hormis une ou deux exceptions.

Des baisses pour réduire le nombre et la gravité des accidents

Ces dispositions s’inscrivent dans un contexte où des accidents impliquant ces engins surviennent ponctuellement. En juin, l’actualité avait été marquée par la mort d’une piétonne, heurtée par une trottinette électrique qui se déplaçait bien trop vite. Par ailleurs, il a été rapporté que deux femmes se trouvaient sur l’engin, ce qui est interdit : une seule personne doit occuper la place.

La mesure, si elle est entérinée, concernera en priorité les trottinettes de location que proposent les opérateurs, tels Lime, Dott ou Tier. Se pose toutefois la question de celles et ceux qui ont leur propre trottinette électrique. Si une mesure globale de ralentissement de la vitesse de circulation de ces moyens de locomotion est prise, son application aux autres marques et modèles est à trancher.

Actuellement, les règles générales de circulation des trottinettes électriques à Paris fixent à 25 km/h la vitesse maximale de déplacement (une infraction expose à une amende de 1 500 euros). Il est interdit d’être à deux dessus (35 euros d’amende), de rouler sur les trottoirs (135 euros d’amende), de porter des écouteurs pendant le déplacement et d’avoir moins de douze ans pour s’en servir.

Partager sur les réseaux sociaux

La suite en vidéo