Le co-fondateur de Twitter, Jack Dorsey, a soutenu le projet d’Elon Musk qui souhaite lever le bannissement de l’ancien président américain Donald Trump, expliquant que la décision de l’exclure définitivement du réseau social était « un échec ».

Donald Trump a été définitivement banni de Twitter en janvier 2021, craignant d’inciter à de nouvelles violences à la suite de l’attaque contre le Capitole américain. Lors d’un entretien accordé au quotidien le Financial Times le mardi 10 mai 2022, Musk a qualifié cette décision de bannir Trump de « moralement mauvaise » , et a indiqué qu’il réintégrerait l’ancien président des États-Unis si son offre d’achat de la plateforme était finalisée.

Dans le même temps, le soir du 10 mai 2022, Jack Dorsey le co-fondateur de Twitter, qui avait démissionné de son poste de PDG le 29 novembre 2021, a confirmé son approbation en répondant à un tweet de Dan Primack, rédacteur en chef d’Axios.

Jack Dorsey milite pour le retour de Trump

Bien que celui-ci ait été le PDG quand Twitter avait suspendu définitivement le compte de Donald Trump, Jack Dorsey a déclaré le 10 mai 2022 qu’il était d’accord avec Elon Musk sur le fait que les bannissements permanents puissent être un échec sur le réseau social bleu : « C’était une décision commerciale, ça n’aurait pas dû l’être. Et nous devrions toujours revoir nos décisions et évoluer si nécessaire. Je crois toujours que de bannir les gens de manière infinie n’est pas une bonne direction à prendre. »

« Nous avons pris cette décision en fonction des informations dont nous disposions et de ce que nous pensions être le mieux. Situation impossible. Je dis qu’une entreprise ne devrait pas avoir à prendre en premier lieu. Pas pour quelque chose d’aussi important qu’une conversation publique », a expliqué Jack Dorsey.

Elon Musk se dit prêt à réintégrer Trump sur Twitter

Même s’il ne pourra pas s’exonérer de respecter la loi, Elon Musk a indiqué ce mardi 10 mai 2022 que s’il prenait définitivement le contrôle de Twitter, il lèverait la suspension du compte de l’ex président américain Donald Trump, décidée après l’attaque du Capitole. Musk estime qu’il s’agissait d’une décision « moralement mauvaise et insensée » : « Je pense que c’était une erreur, car cela a aliéné une grande partie du pays et n’a finalement pas empêché Donald Trump de se faire entendre », a souligné l’entrepreneur et l’homme le plus riche du monde lors d’une conférence organisée par le Financial Times.

Twitter Jack Dorsey
Jack Dorsey // Source : Ryan Lash / TED

Et de rajouter : « Cela ne veut pas dire que n’importe qui peut dire ce qu’il veut, s’ils disent quelque chose d’illégal ou de destructeur pour le monde, mais il faut alors envisager des suspensions temporaires ou des tweets qui soient rendus invisibles ou avec une portée très limitée (…) Mais je pense que les bannissements permanents sapent fondamentalement la confiance dans Twitter en tant que place publique où tout le monde peut exprimer son opinion

Dorsey avait déjà repartagé un tweet datant du 14 janvier 2021, où il affirmait qu’il ne ressentait aucune fierté d’avoir banni l’ancien président américain Donald Trump de la plate-forme. Il avait pris selon lui la décision la plus juste et la plus raisonnable : « J’ai pris une décision avec les meilleures informations dont nous disposions sur la base des menaces à la sécurité physique à la fois sur et hors Twitter. »

Pour rappel, le 25 avril 2022 le conseil d’administration de Twitter avait signé un accord pour le rachat total du réseau social par Elon Musk, l’homme le plus riche du monde, à hauteur de 44 milliards de dollars. Mais, il devrait se dérouler plusieurs événements avant que le rachat aboutisse totalement, et certaines choses pourraient encore faire annuler l’opération.