Microsoft souhaiterait intégrer un VPN à Edge, son navigateur web. Avant lui, d’autres navigateurs ont sauté le pas.

Un VPN natif dans Edge ? C’est la direction que pourrait prochainement emprunter Microsoft pour étoffer les fonctionnalités de son navigateur web. Le site Neowin, dans son édition du 27 avril, a découvert une page d’assistance sur le site officiel de l’entreprise américaine, toujours en place, qui évoque un outil capable de renforcer la sécurité de sa connexion sur le web.

Un VPN gratuit avec 1 Go de trafic chaque mois

Un VPN, ou réseau privé virtuel en français, est un système qui permet d’établir une liaison directe et sécurisée sur son ordinateur. Ce peut être pour se connecter aux ressources d’une entreprise ou bien à un serveur, qui servira alors de point d’étape pour ensuite accéder au web. C’est ce deuxième usage sur lequel la firme de Redmond entend se positionner. Plus vulgairement, un VPN permet de brouiller les pistes en rajoutant un intermédiaire à votre connexion. C’est pour ça qu’il vous permet, dans certains cas, de changer virtuellement de pays.

Le VPN imaginé par Microsoft permettrait aux utilisateurs de Edge de protéger leurs données en chiffrant leur connexion, en cachant leur vraie position géographique et en évitant le pistage de services tiers (ce qui permet de ne plus avoir de publicité ciblée, mais de la publicité générique). Bref, l’outil imaginé par le géant du net est semblable à ce qui existe ailleurs sur le marché, en particulier l’iCloud Private Relay d’Apple, intégré à Safari.

VPN
Le VPN s’intercale entre le PC et le reste du net : il sert de relais. // Source : Claire Braikeh pour Numerama

Ce VPN sera intégré à Edge et reposera sur un partenariat avec Cloudflare — cette entreprise américaine a pour spécialité de fournir divers services aux sites web, mais aussi aux internautes. Il est question d’un accès gratuit, mais avec un usage limité à un gigaoctet de trafic par mois. Pour de la navigation courante, ça suffit, mais pas pour s’en servir avec du streaming vidéo par exemple. N’espérons donc pas faire croire à Netflix que vous êtes aux États-Unis grâce à Edge, à moins qu’une version payante soit aussi lancée.

Si Microsoft se lance effectivement sur ce marché, l’entreprise rejoindrait alors un secteur dans lequel barbotent déjà plusieurs autres éditeurs de navigateur web. En effet, Opera a, dès 2016, intégré un VPN gratuit et illimité dans son logiciel. Mozilla a fait de même avec Firefox, avec toutefois une formule payante. Et, comme indiqué plus haut, Apple fait a peu près pareil avec Private Relay sur Safari. Quand ce VPN sera lancé, Google Chrome sera le dernier des grands navigateurs sans VPN intégré.

comparateur_vpn_numerama v1

Vous vous demandez quel est le meilleur VPN ?

La réponse est dans notre comparateur