Les producteurs de jeux vidéo demandent l’aide de l’état, pour soutenir les entreprises françaises du domaine… Ils pourrait ainsi toucher leur quote part de la taxe sur les cd vierges.

Les entreprises de jeux vidéo françaises, qui pèsent 10000 emplois, représentent seulement 4% des ventes mondiales mais réalisent 20% du chiffre d’affaire mondial. La crise boursière actuelle n’aide pas ces entreprises, et certaines sont mises en liquidation judiciaire ou en cessation de paiement (parmi les plus célèbres Kalisto et Cryo).

Une demande d’élargissement de l’aide publique (6 millions d’euros) à 10 millions d’euros pour la durée d’un an a été déposée. De plus, les entreprises ont demandé à toucher leur quote part de la taxe sur les cd vierges (cette taxe, d’environ 0.33â
€ par CD vierge revient à 99% à l’industrie musicale). Pour se justifier, les producteurs annoncent une estimation du volume de jeux vidéo de l’ordre de 20% du total des cd vierges vendus (selon l’APOM, l’association des producteurs de jeux vidéos). Enfin, une taxe sur les jeux vidéos d’occasion pourrait voir le jour !

Notons aussi la création possible d’une Ecole Nationale des Média Interactifs, ainsi qu’un Festival National des Arts Interactifs.

site officiel : Association des Producteurs d’Oeuvres Media

Découvrez les bonus

+ rapide, + pratique, + exclusif

Zéro publicité, fonctions avancées de lecture, articles résumés par l'I.A, contenus exclusifs et plus encore.

Découvrez les nombreux avantages de Numerama+.

S'abonner à Numerama+

Vous avez lu 0 articles sur Numerama ce mois-ci

Il y a une bonne raison de ne pas s'abonner à

Tout le monde n'a pas les moyens de payer pour l'information.
C'est pourquoi nous maintenons notre journalisme ouvert à tous.

Mais si vous le pouvez,
voici trois bonnes raisons de soutenir notre travail :

  • 1 Numerama+ contribue à offrir une expérience gratuite à tous les lecteurs de Numerama.
  • 2 Vous profiterez d'une lecture sans publicité, de nombreuses fonctions avancées de lecture et des contenus exclusifs.
  • 3 Aider Numerama dans sa mission : comprendre le présent pour anticiper l'avenir.

Si vous croyez en un web gratuit et à une information de qualité accessible au plus grand nombre, rejoignez Numerama+.

S'abonner à Numerama+

Abonnez-vous gratuitement à Artificielles, notre newsletter sur l’IA, conçue par des IA, vérifiée par Numerama !