Apple ne sera pas seul dans la course à la réalité augmentée portée sur le nez. Le Coréen Samsung a déposé un brevet montrant des lunettes capables de projeter du contenu pour l'utilisateur.

Il se murmure qu’Apple souhaiterait proposer une expérience en réalité augmentée bien plus complexe et efficace que ce que l’on peut faire aujourd’hui avec un smartphone. Le géant américain, avec AR Kit, a déjà des tas de logiciels capables d’imprimer du virtuel sur le réel et abandonner le smartphone comme réceptacle de ces expériences n’est qu’une suite logique — reste à savoir quand elle sera dévoilée. Mais en attendant, la concurrence ne se tourne pas les pouces : Samsung a aussi des idées pour faire de la réalité augmentée portable sur le nez une réalité.

Samsung a déposé plusieurs brevets en février 2019, publiés en Corée du Sud fin octobre 2019 et repérés par Galaxy Club. Ils évoquent tous un concept de lunettes de réalité augmentée. Ces lunettes peuvent embarquer deux écrans (un par œil) et deux caméras, ce qui permettra techniquement de capturer ce qui se passe devant la personne qui les porte et de retransmettre ce flux, avec des informations « virtuelles  », directement sur les écrans. On peut imaginer également que les caméras servent à capturer des clips vidéos, à la manière de ce que propose Snapchat avec ses Spectacles.

Brevet pour des lunettes de réalité augmentée // Source : Samsung

Un smartphone tout de même nécessaire ?

Côté matériel, elles pourraient soit embarquer leur propre matériel pour une expérience entièrement sans fil, soit être connectée à un smartphone qui s’occuperait de traiter les informations — c’est une interprétation du câble que l’on voit sur le côté droit de l’appareil dans l’un des schémas techniques. Aujourd’hui, la puissance nécessaire pour faire tourner des applications de réalité virtuelle correctes est difficile à compacter dans des lunettes qui seraient « portables » au quotidien. La technologie la plus avancée que nous avons testée est celle de Microsoft avec les derniers HoloLens, réservé aux entreprises. Avec son côté masque de ski, le visuel présenté sur le brevet de Samsung semble toutefois assez imposant.

Après l’échec relatif de la réalité virtuelle côté smartphone (GearVR et Daydream côté Google n’ont pas été renouvelés), la réalité augmentée grand public pourrait être la prochaine frontière technologique à conquérir pour les acteurs de la tech.

Brevet pour des lunettes de réalité augmentée // Source : Samsung
Brevet pour des lunettes de réalité augmentée // Source : Samsung

Partager sur les réseaux sociaux